Menu & Search
L’heure Bleue

L’heure Bleue

En vogue depuis quelques années, les montres de couleur bleue ont rencontré leur public. Dans un contexte socio-économique fragilisé, miser sur une teinte, aussi discrète soit-elle, pourrait sembler quelque peu risqué. Cependant, le succès des cadrans bleus ne semble pas s’essouffler. Pour preuve, l’intérêt suscité auprès des amateurs par la collection exclusive que propose la maison Bucherer, en partenariat avec des manufactures horlogères.

Le bleu est sans doute la plus sage des couleurs, la plus prisée du monde occidental, la plus portée par les messieurs, celle qui ne fait pas de vagues et ne choque personne.  “Omniprésent, consensuel, le bleu est devenu une couleur raisonnable”, écrit l’historien anthropologue Michel Pastoureau, auteur de “Bleu, histoire d’une couleur”.
L’arrivée du bleu en horlogerie est un phénomène relativement récent. Si l’on trouve des émaux bleutés dès le XIXe siècle sur quelques boîtes, cette tonalité n’est réellement visible au XXe siècle qu’à la fin des années 1960. Aujourd’hui, nombreuses sont les marques horlogères qui comptent au moins un cadran bleu dans leur collection. Chaque marque cherche à se distinguer par une nuance particulière, à véhiculer une image symbolique.

Si le blanc et le noir représentent 80% des ventes horlogères ; le bleu est la couleur qui se vend le mieux parmi les 20% restants. Elle revient en force sur les cadrans en s’appuyant sur la mode vestimentaire. Deux tenues aux styles foncièrement opposés restent immuables dans l’inconscient collectif occidental : le smoking, qui fut bleu avant de devenir noir, symbolise l’élégance ; le jean, indigo à l’origine puis délavé, évoque la décontraction.

Luxe-infinity-L-heure-Bleue3

En hommage à cette couleur, le spécialiste des montres de luxe Bucherer, qui compte une trentaine de boutiques en Europe, dont celle du boulevard des Capucines à Paris, a eu l’idée de lancer en 2016 une collection exclusive d’éditions limitées dédiées au bleu, en collaboration avec 22 marques horlogères parmi les plus prestigieuses : Audemars Piguet, Baume & Mercier, Blancpain, Breguet, Carl F. Bucherer, Chopard, Glashütte Original, H.Moser & Cie., Hublot, IWC Schaffhausen, Jaeger-LeCoultre, Longines, Oris, Panerai, Piaget, Rado, Roger Dubuis, TAG Heuer, Tissot, Tudor, Ulysse Nardin et Vacheron Constantin. En quatre ans, ces maisons et Bucherer ont édité 43 montres exclusives. Des modèles qui se distinguent par une note bleue, plus ou moins discrète, dans toutes les nuances possibles que peut prendre cette couleur. “Cette collaboration renforce notre engagement à soutenir les manufactures pionnières et à créer, ensemble, des garde-temps extraordinaires”, explique Patrick Graf, Chief Commercial Officer de Bucherer

 

Entre élégance et sport chic

Luxe-infinity-L-heure-Bleue
Les deux références les plus récentes sont signées Audemars Piguet et Ulysse Nardin. À propos de son modèle Freak X, imaginé pour la collection Bucherer Blue, Patrick Pruniaux, CEO d’Ulysse Nardin, écrit  : “ce garde-temps est en accord parfait avec notre philosophie. Le bleu profond symbolise l’océan, notre planète et toutes les valeurs que porte notre marque.” Sur la montre, des accents bleu vif mettent en avant les index, l’engrenage à six heures et le logo Ulysse Nardin sur le fond de la boîte. Les codes de design de la ligne Freak ont été repris, à commencer par le mouvement expérimental qui tourne sur lui-même une fois par heure. Le mouvement tourbillon carrousel en forme de baguette adopte un pont central en guise d’aiguille des minutes, tandis qu’une des roues indique les heures.

Dès son lancement, la manufacture Audemars Piguet avait déjà participé à l’opération Bucherer Blue et revient cette année avec deux nouvelles créations – l’une masculine, l’autre féminine – du modèle Royal Oak Offshore, présentées sur de nouveaux bracelets contemporains en caoutchouc. Le bleu fait partie intégrante de l’histoire de la collection Royal Oak, qui arborait un cadran Tapisserie bleu à sa sortie sur le marché, en 1972. Depuis, cette couleur est devenue une signature de la marque et incarne l’esprit sport chic qui anime les modèles emblématiques d’Audemars Piguet. Le grand modèle de 42 mm présente un cadran “Méga Tapisserie” d’un bleu profond. Son boîtier en deux tons associe un boîtier en acier inoxydable avec une lunette et des attaches en or rose, développés pour Bucherer Blue. La version en 37 mm propose l’association d’un cadran “Tapisserie” blanc, de compteurs bleus et d’une fine lunette intérieure bleue.
Dès 1999, lors de l’inauguration de la campagne de communication “Elegance is an attitude”, le bleu devient partie intégrante de l’identité de Longines et la marque s’attache à reproduire la même teinte, symbole d’élégance intemporelle avec une touche contemporaine. Le chronographe de The Longines Master Collection, en acier inoxydable, arbore un cadran bleu lumineux de finition soleil et un bracelet en cuir de veau marron, ce qui donne à ce modèle une apparence à la fois vintage et contemporaine.
Chez Panerai, on remarque que les pièces historiques dotées d’un cadran bleu prennent de la valeur avec le temps, sans doute parce qu’elles sont moins classiques. Avec son boîtier de 44 millimètres, la Luminor Marina Titanio/DLC se distingue avant tout par son cadran sandwich bleu aux rayures verticales en relief, qui apparaît pour la première fois dans un boîtier en titane avec revêtement DLC. Une combinaison unique réservée à la montre Panerai Luminor Marina Titanio/DLC Bucherer Blue, édition limitée à 188 exemplaires.

 

Une couleur consensuelle

La Portugieser Chronograph d’IWC Schaffhausen revient à ses racines maritimes et rend hommage, en bleu et blanc, à la tradition horlogère suisse et à son attachement à la mer. L’échelle de précision apparaît tout en bleu autour du cadran blanc. La couleur bleue se retrouve aussi dans les chiffres, la minuterie et le bracelet, ce qui procure à l’ensemble une expression sportive et maritime.
Autre grand classique, le modèle Chemin des Tourelles Automatic Chronograph de Tissot est revisité en tant qu’édition spéciale. Il revêt des nuances de bleu foncé et est agrémenté de détails soulignant le design masculin de ce garde-temps qui doit son nom à la rue du Locle, en Suisse, où la fabrique Tissot s’est installée en 1907 et se trouve toujours aujourd’hui.
La collection Bucherer Blue Editions s’est aussi enrichie de deux nouveaux modèles Rado, où les éléments de couleur, tels que la finition métallique et le cadran en nacre bleue, sont mis en valeur. Notamment, sur la référence féminine HyperChrome Diamonds, où la lunette sertie de diamants souligne le bleu intense du cadran en nacre.
La maison Carl F. Bucherer a aussi participé à cette collection dédiée au bleu, avec son modèle féminin Manero AutoDate. Des aiguilles bleu mat, un bracelet en satin bleu nuit et surtout, douze index en saphirs en forme de gouttes qui éclaboussent de leur éclat intense le cadran en nacre immaculée.
D’une manière générale, le bleu reste consensuel. Il symbolise évasion, sagesse, sérénité mais aussi, fraîcheur ou transparence. Autant de valeurs qui expliquent sans doute que cette couleur séduise le plus grand nombre, y compris en horlogerie.

 

Carine. LOEILLET

 

0 Commentaires