Menu & Search
Misincu: Un paradis sauvage

Misincu: Un paradis sauvage

Au cœur du Cap Corse, l’hôtel 5 étoiles Misíncu fait revivre un lieu unique, tout ici est confort et élégance.

Une bâtisse raffinée, des villas de caractère, deux restaurants, un Spa nature, la plage… le paradis peut-être ? Non, la Corse mise en Beauté… Le Luxe est là.

Vivez des moments inoubliables, les pieds dans l’eau, au cœur de la Corse sauvage ; tout le personnel de l’hôtel est à votre disposition pour un séjour d’exception.

Misincu est un paradis sauvage, embrassé par une nature dominante, presqu’envoûtante… celle de la presqu’île du Cap Corse et ses côtes somptueuses pointant vers le continent. Un territoire au patrimoine exceptionnel où villages centenaires, villas et palais du XIXème surplombent la mer et ses villages de pêcheurs.

Sur la côte orientale, Porticiollo, Marine de Cagnano, est le petit port et la plage d’une des plus belles vallées qui descendent des montagnes de la Serra vers la mer. Le maquis n’est pas loin sur les pentes parfumées d’une île où fleurissent l’oranger, le myrte et le cédrat. Sur les rivages, un bleu éblouissant et un hôtel culte transformé en trésor caché, signature cinq étoiles luxe unique du Cap Corse.

La bâtisse du Caribou date des années 50. Période d’après-guerre où la famille Catoni et son patriarche, Maurice, ouvre après Marseille, ce restaurant et hôtel accroché aux rivages du Cap Corse. Des bungalows à l’architecture unique, tous construits de bois, surplombant la mer et faisant face à l’île d’Elbe et ses histoires napoléoniennes. La bonne réputation de la maison naîtra au milieu des années 70. Le talent des propriétaires et le vent de liberté qui souffle ici fait de l’établissement un lieu de retraite d’artistes et de fêtes mythiques organisées chaque été.

Delon y passe avec Romy période des Amours Célèbres et de Plein Soleil. Gainsbourg en fait son lieu de pèlerinage époque Gainsbarre.

Hôtel du bout du monde, Misincu bâtit aujourd’hui un ensemble hôtelier en respect total de l’environnement, de son littoral et de ses cultures locales. Si les bungalows de bois ont dû disparaître, l’hôtel cultive toujours l’esprit du Cap Corse.

Misincu ouvre sur une bâtisse principale de 29 chambres réalisée intégralement par des entreprises et artisans locaux et pensée en clin d’œil aux maisons d’américains. Le marbre blanc de Sardaigne couvre ici le sol du lobby et pare les nombreuses arcades, symbole de l’architecture et du passé génois de l’île de beauté.

Dans les étages, les chambres ont toutes vue sur mer. Du parquet en chêne vintage blanchi aux grands fauteuils en rotin, des sculptures en bois ou bronze aux lustres en osier tamisant les lumières. Dans les salles de bain marbrées de rouge brique, parées de verre fumé et bronze, flottent de grandes vasques minérales, une douche à l’italienne et une baignoire pour certaines suites.

La piscine, face au bar de l’hôtel a le même esprit de quiétude. Un cadre minéral, quelques transats et coussins géants et une carte de cocktails à commander quand on veut.

Dispersées en un hameau au coeur de 28 hectares, accessibles après avoir traversé un pont et croisé quelques moutons, les 11 villas du Domaine ont l’écorce du Cap Corse. Coiffées de lauzes, ces tuiles typiques de l’île, sentant toutes le parfum du maquis, les villas, intègrent toutes un bassin d’eau en pierres volcaniques. Aux extérieurs mis en beauté par le paysagiste Jean Mus répondent des intérieurs authentiques et à la touche bohème rappelant le Caribou d’avant.

En descendant au restaurant de la plage d’A Spartera, par un chemin léchant la roche et les falaises, une villa de 200 m² posée au bord de l’eau tient sa crique et ses 2 bungalows accrochés aux rochers. Ambiance unique aux accents troglodyte. Là où les amis restent dîner, passent quelques soirées, quelques jours, dansent, chantent… A trente minutes de bateau, l’hôtel emmène sur l’île de Capraia ou à Elba déguster une assiette de pâtes à l’italienne.

Pour sa première signature hôtelière, l’architecte et décoratrice d’intérieur Olympe Zographos trace un cadre authentique. Influences corso-grecques, la Méditerranée, elle imagine les décors bruts, y ajoute l’âme du Cap Corse et des aventuriers capcorsins. Son nom traduit une invitation au partage et à l’échange.

Prônant la culture locale et une cuisine locavore, Misincu croit également au développement durable et à une organisation en totale autonomie. Outre le développement de son propre potager, l’hôtel utilise également les panneaux solaires, dispose d’une station de pompage internalisée et de son propre réseau d’assainissement.

Entre les allées d’oliveraies, le chemin menant vers la rivière s’arrête au Spa. Une maison de 350 m² posant 4 cabines de soin, un sauna, un hammam, un jacuzzi et une piscine aux arcades bien inspirées, l’ensemble pensé en tonalités minérales et rosées. Du bassin, la vue sur la rivière, le maquis et la Corse.

Fière de son terroir, de ses racines, de ses cultures, Misincu dédie ses deux restaurants à la cuisine corse authentique. Collaborant avec les pêcheurs du Cap Corse de Saint-Florent à Bastia, la cuisine de Clément Collet met à l’honneur les talents de la région. Du petit port de Centuri, le chef ramène ainsi la fameuse langouste, trouve les plus belles araignées de mer le long des côtes du Cap Corse, le poulpe et l’oursin plus tard dans la saison.

A la carte des poissons, mainmise sur les espèces de cap à l’image du denti, ou du chapon, grillés simplement au feu de bois. Même parti-pris local pour la viande, en provenance des élevages voisins du domaine, des charcuteries et du fromage, tous Fatu in Corsica !

A Misincu, les abeilles bourdonnent dans les 30 ruches réparties sur le domaine et produisent un très bon miel. L’huile d’olive est fructueuse, et la première récolte du domaine et de ses 200 oliviers est déjà à toutes les tables. Les légumes verts, fleurs de courgette, cédrat, fraises et autres clémentines se cueillent dans le potager d’un hectare et les vins chantent le pays corse.

Avec son bar et ses 60 couverts, le restaurant TRA DI NOI propose une cuisine de sincérité et de partage. Un parti-pris gastronomique travaillant les produits et les recettes corses, revisités avec la créativité du chef Clément Collet.

Avec son décor en bois flotté et ses grandes tables d’hôtes, le restaurant fait tablée où goûter aux meilleures langoustes du Cap Corse. On vient ici partager le poisson et la viande grillée. Quelques soirées d’été devraient s’y donner. Des mariages pourraient même y être célébrés. Et les chants corses résonner.

 

 

Hôtel Misincu
Lieu Dit Misincu – Porticolo
20228 Cagnano

 

 

Claudie V.

0 Commentaires