Menu & Search
Le groupe de luxe Prada laisse l’utilisation de la fourrure animale dans le passé

Le groupe de luxe Prada laisse l’utilisation de la fourrure animale dans le passé

Le mode de vie vegan attire de plus en plus de domaine, allant de l’hôtellerie, passant par l’univers du cosmétique jusqu’au monde de la mode. En effet, de nombreuses grandes marques commencent à porter un intérêt particulier au respect des animaux. Le groupe de Luxe milanais semble avancer vers ce chemin et a décidé de laisser l’utilisation de la fourrure animale dans son passé. En effet, le groupe a fait part officiellement de son intention d’arrêter l’usage de la fourrure dans les collections de ses maisons, pour privilégier les alternatives cruelty free dans son mode de travail.

Un engagement qui concerne toutes les maisons du groupe

Cette décision concerne toutes les maisons du groupe Prada, qui s’engageront toutes à arrêter l’exploitation de la fourrure animale. Il est à noter que Prada vise actuellement à reconquérir la cible Millenials à travers une stratégie d’expansion digitale. Et cet engagement et les valeurs liés au bien-être des animaux lui permettent d’atteindre son objectif facilement, tout simplement parce que cette intention booste sa nouvelle image de marque. D’autant plus que de plus en plus de consommateurs de produits de luxe se tournent vers les marques respectant l’environnement et les animaux. Cette nouvelle décision va donc permettre au groupe Prada de conquérir ces derniers.

C’est dans un communiqué de presse dévoilé le mercredi 22 mai que le Groupe a annoncé qu’il stoppera l’usage de fourrures animales dès la saison Printemps Eté 2020. Cependant, toutes les créations de prêt-à-porter dotées de fourrures animales, déjà en vente actuellement sur le marché resteront disponibles jusqu’à ce que les stocks soient épuisés.

Le groupe Prada a pris conscience de l’importance de respecter les animaux

Le groupe Prada, avec les marques Miu Miu, Church’s ou encore Car Shoe, ainsi que sa marque éponyme a pris conscience de l’importance de stopper l’exploitation animale suite à la lignée de conversations avec la Fur Free Alliance. Il s’agit d’un ensemble d’une cinquantaine d’organismes agissant pour la protection des animaux, qui s’étend dans une quarantaine de pays.

« Le Groupe Prada s’investit en faveur de l’innovation et de la responsabilité sociale et notre politique fur-free, qui découle d’un dialogue positif avec la Fur Free Alliance, en particulier avec LAV et The Humane Society of United States. La recherche et le développement de matériaux innovants permettront à la firme d’explorer de nouvelles frontières en termes de design créatif, tout en répondant à la demande de produits éthiques » a exprimé la directrice artistique du groupe, Miuccia Prada.

Le changement d’attitude envers les animaux : une motivation ou une stratégie marketing ?

De nombreuses grandes marques de luxe ont banni l’utilisation de la fourrure animale dans leurs collections depuis ces dernières années, pour faire place à des imitations. Mais est-ce une réelle motivation de ces derniers, ou tout simplement une stratégie marketing pour attirer les consommateurs qui deviennent de plus en plus soucieux du bien-être animal ?

Dans tous les cas, quelle que soit la réponse à cette question, ce changement de mode de travail ne sera que bénéfique pour le groupe Prada.

« Cet engagement aidera Prada à accroître l’attractivité de sa marque auprès des jeunes consommateurs de luxe, qui préfèrent de manière croissante acheter des marques partageant leurs intérêts et leurs valeurs ».

 

Patrick.K
Découvrez les actualités Luxe infinity

0 Commentaires

7 + 1 =