Menu & Search
Dior Haute Couture Printemps-Eté 2019 : la maison au cirque !

Dior Haute Couture Printemps-Eté 2019 : la maison au cirque !

Le choix du lieu comme le décor d’un défilé ne se fait jamais au hasard chez les grandes maisons de luxe. Si Chanel a misé sur un jardin méditerranéen pour dévoiler sa collection haute couture printemps-été 2019, Dior, quant à lui, a misé sur la mise en scène d’un cirque. Le monde poétique, brut et extraordinaire du cirque inspire de nombreux artistes, dont Christian Dior, qui a toujours été fasciné par le Cirque d’hiver. En effet, il s’y rendait toujours, là où Richard Avedon a réussi à immortaliser le style de Monsieur Dior, en 1955, à travers la fameuse photo intitulée « Dovima et les éléphants ». Voilà pourquoi il a souhaité incarner cet univers lors de son dernier défilé. Un tableau majestueux, rayonnant et magique qui a fait rêver !

Un véritable show exceptionnel qui a fait voyager !

Le défilé haute couture printemps-été 2019 de Dior était un véritable show réussi qui a ébloui le public. En plus des pièces extraordinaires de la collection, le décor mis en scène par la maison française était tout aussi féerique. La créativité de Maria Grazia Chiuri pour cette collection a uni le monde de la mode à l’univers de l’art. Si on avait l’habitude d’avoir affaire au côté féministe de cette dernière, cette fois-ci, elle a brisé cette coutume et a invité des acrobates sur scène pour créer un tableau artistique avec les mannequins qui défilent. Sous un chapiteau enchanteur dans les jardins du musée Rodin, la créatrice a démontré une fois de plus sa vision, comme quoi la mode est un dialogue entre un créateur et ses clients, mais également entre rêve et réalité.

Le show a été ouvert avec la compagnie du cirque féminin Mimbre qui s’achevait sur une arche humaine, sous lequel les mannequins sont venus défiler.

« Le cirque est présenté comme un lieu d’inclusion où le clown, dans sa dimension androgyne et asexuée, devient l’expression d’une égalité possible. Son regard révèle une modernité, et ce ne sont plus la beauté, les origines, le genre ni l’âge qui comptent, mais la technique et l’audace ».

Face à ce spectacle époustouflant à en couper le souffle, le public ne pouvait qu’admirer et rester bouche bée lors des 68 passages de cette collection, faisant vivre l’art à travers la mode.

La créatrice a misé sur la superposition d’images : la peau tatouée de la femme, évoquant le cirque victorien, a été repensé en combinaison aux motifs épatants et trompe-l’oeil façonnant le corps. Les codes du cirque rassemblant les acrobates et les dompteurs ont été rappelés via les tutus brodés ou incrustés de paillettes. On a également pu voir une réinterprétation de la tenue géométrique du clown, avec des matières plus élégantes et plus luxueuses. Mais les corsets en cuir, les marinières et les vestes noires ont aussi été inspirées de celles des dompteurs. Les rayures aux teintes poudrées sur les longues jupes souples et les bandes tressées ont également marqué la mise en scène de Dior. Sans oublier les longues robes aériennes brodées de chevaux blancs, d’éléphants et d’étoiles filantes. Mais des silhouettes plus calmes défilaient également sur le podium, vêtues d’une tunique blanche boutonnée aux épaules, ou encore d’une combinaison bustier portée sur un chemisier à lavallière en organza blanc. La créatrice Maria Grazia Chiuri a en effet puisé son inspiration sur le tableau de Pablo Picasso pour le ballet Parade, imaginé par Erik Satie, Serge de Diaghilev, Léonide Massine et Jean Cocteau au début du 20ème siècle.

Cette nouvelle collection a prouvé au public que le vestiaire du rêve peut parfaitement être porté dans le réel, avec une pincée d’imagination et de créativité. Durant ce défilé, la créatrice a réussi à faire rêver le public. Elle ne s’est pas contentée de dévoiler ses nouvelles créations, mais a créé un lien fort et unique avec le public à travers cette mise en scène inédite réussie. L’art et l’originalité étaient au rendez-vous lors de ce show !

 

Découvrez les actualités sur Luxe Infinity

 

Patrick

0 Commentaires

3 + 5 =