Menu & Search
Le Porsche Spring Meeting sur le circuit Paul Ricard, un événement à la fois simple et flamboyant !

Le Porsche Spring Meeting sur le circuit Paul Ricard, un événement à la fois simple et flamboyant !

Simplicité et convivialité sont les fils conducteurs de ce Week-End de printemps. Le Président de la Fédération des Clubs Porsche de France, Claude Varon,  y tient beaucoup :

claude veron

 

« La priorité est donnée au plaisir de la conduite sur le circuit, à la sécurité et à la convivialité. On n’est pas là pour autre chose que de pouvoir profiter des moments d’exception qui nous sont offerts,  rouler avec nos véhicules, rencontrer les autres conducteurs, échanger et parler technique, vitesse sur circuit ou vitesse de croisière ! »

 

 

C’est sur un circuit entièrement privatisé par la Fédération que se déroule le Porsche Spring Meeting, en partenariat avec les centres Porsche et la société Porsche France, dont le dirigeant était présent 

Ce premier WE de mai, était une occasion exceptionnelle d’offrir aux propriétaires de Porsche (adhérents à la Fédération) des conditions exclusives pour se faire plaisir au volant de leur véhicule préféré !

Plus de 1720 adhérents avaient répondu présents et 800 véhicules ont pu tourner sur le circuit, en mode « parade » ou à vive allure pendant les sessions sport…  Claude Varon se félicite de cette opération qui s’est déroulée sous un soleil préservé par le mistral, qui s’en est donné à cœur joie ! « 1724 inscrits, c’est 11% de participation supplémentaire par rapport à 2018 et cela prouve le succès de cet événement de qualité ».

La grande fête de printemps des Porsche a pris cette année un peu d’accent italien car 25 équipages du Club de Venise étaient venus se joindre aux Français.

La nouvelle 911/992, un sérieux atout pour la marque Porsche !

Le centre Porsche de Lyon avait eu la charge d’acheminer et faire découvrir 2 de ces magnifiques félines pour permettre les essais sur circuit, soit en tant que pilote – coaché par un instructeur – soit en passager en profitant du plaisir de se faire conduire par François Delecour, pilote : sensations garanties pour les passagers, nombreux, qui ont eu la chance de faire cet essai, tout au long du week-end.

Il a été très intéressant de vivre le petit moment d’appréhension (pour certaines et certains) avant de monter dans la voiture et surtout le retour, à l’instant précis où la porte s’ouvre et que le sourire est la première chose que l’on voit !!! Et non, pas de sourires soulagés mais bien des sourires épanouis et quelque part triomphants !!

Cela a été le cas pour les invités des Sociétés Rombat /SC Power (batteries et accessoires de batteries) dont une quinzaine a eu accès à ce moment d’adrénaline. On ne sait pas combien d’entre eux ont filé au stand Porsche pour rédiger un bon de commande, mais l’envie, si elle n’était pas déjà là, a germé à coup sûr pendant les 3 tours de piste !

La nouvelle 911/992, un sérieux atout pour la marque Porsche

Elles ont le cœur qui fait « vroum » avant d’attaquer le Premier Rallye des Porsche Ladies !

Elles seront environ 60 à prendre le départ le 27 juin, pour une traversée de France qui promet de beaux moments de tourisme, d’amicale compétition et de performances de conduite, du fait des épreuves de régularité et des sessions sur circuit. 100% féminin, ce rallye touristique est le premier qu’organise la Fédération des Clubs Porsche de France, pour mettre en exergue la conduite féminine et donner aux 30 équipages engagés le moyen de montrer leur savoir-faire sur plus de 1200 km.

Les femmes au volant, une réalité qui ne s’est pas fait beaucoup d’amis 

La conduite féminine, ce n’est pas une nouveauté et pourtant, il a fallu des décennies de « preuves » et atteindre le millésime 2000 et le presque désamour de la voiture en propriété pour que les femmes puissent être reconnues compétentes dans le domaine !!! En effet, dans le passé, c’est presque toujours à contrecœur ou dans des situations difficiles que les hommes ont « laissé » les femmes prendre le volant : la guerre par exemple, où les infirmières ont piloté des jeeps et autres véhicules militaires. C’est pourtant dès l’apparition de la voiture à moteur que des exemples de sportives brillantes existent en France, comme celui de Marie Marvingt, (mention spéciale pour ce personnage hors du commun) qui obtint son permis de conduire en 1899 et participa a plusieurs courses automobile dans le Sahara… des pilotes comme Camille Du Gast, qui participe au Paris Berlin en 1911 ou, plus près de nous, Michèle Mouton.. Et, très récemment, Lilou Wadoux, championne de rallye avant d’avoir eu le permis de conduire ! Les dames conduisent et conduisent bien. Pourtant la légende urbaine persiste et les plaisanteries sur le sujet vont toujours bon train !

C’est à cette légende que la FPF s’est attaqué il y a déjà plusieurs années en mettant en place des sessions de roulage, des formations et en créant des opportunités pour que les dames puissent coller la gomme de leur pneus sur le bitume des circuits…

Un bon exemple est le groupe créé par Aline Caranicolas au sein du Club Motorsport, un des clubs affiliés à la FCPF.

Au club Motorsport, Aline est l’âme des « Premières Dames »

Pour Aline, les Premières Dames, ce n’est pas uniquement un groupe de conduite, car on y pratique aussi d’autres activités dont le but est de donner l’envie de partager et générer de la confiance en soi. L’arrière-plan est quand même toujours la maîtrise de la piste et c’est un peu un laboratoire, une étape nécessaire pour que les dames aussi, aient envie de venir sur le circuit. « Sur chaque circuit, je mets en place des ateliers pour essayer de faire découvrir aux femmes des nouveautés dans la conduite, avec des coachs pour les accompagner. Contrairement aux hommes, les femmes acceptent de partir de zéro et les coachs disent qu’elles sont très attentives et progressent vite. Ces ateliers apprennent la position de conduite. On peut dire qu’après le permis de conduire, il faut obtenir le permis de piloter !  ».

Un avantage pratique, quand on vient rouler avec le groupe d’Aline, c’est de bénéficier de tout le contexte réglementaire : les déclarations à la FFSA, le respect des règles médicales et de sécurité, l’organisation du roulage sur le circuit. Tout est bien ficelé et on peut profiter de son moment en toute sérénité. C’est rassurant et stimulant.

La première fois que les femmes découvrent le circuit, c’est souvent avec leur mari, propriétaire d’une Porsche avec laquelle il vient rouler… Les profanes qu’elles sont alors ont un peu d’appréhension pour le mari qui roule vite … Le fait d’apprendre à conduire ce véhicule – même si les messieurs ont un peu de mal à « prêter » – les rassure. Et une fois qu’ils les ont vues à l’œuvre, monsieur est plus enclin à laisser son épouse prendre le volant, puisqu’il sait qu’elle en a la compétence …

 

Le Club Motorsport est la tête de pont « compétition » de la FCPF et aussi un laboratoire pour la conduite féminine

Aline, pilote de RS, porte avec conviction cette activité Premières Dames. « On voit de plus en plus de femmes avec leur propre véhicule, y compris de tourisme. Nous avons la passion de la marque, de la vitesse, de l’esthétique. Nous essayons d’allier tout cela, dans un contexte de sécurité. L’important est que l’ensemble du bureau du Club soutient l’activité. Le Club Motorsport est le club officiel de conduite sur piste, mais on n’est pas les seuls à en faire… Et les femmes ont leur place ».

Patrick Vegeais est le Président du Club Motorsport (adhérent FCPF).

 

Phala, agricultrice et conductrice de Porsche, a lancé les « French Ladies »

Comme elle aime à le souligner avec un sourire malicieux, elle pratique le beau métier d’agricultrice, en Drôme provençale. En épousant un éleveur de truffe, elle a épousé le métier et son environnement naturel… Mais aussi elle a appris à partager la passion de son mari pour les belles voitures.

Quelques étapes de « pédagogie automobile » ayant été traversées avec succès, Phala s’installe au volant de la 993 bleu iris avec intérieur rouge flamenco acquise par son époux. C’est la source d’une passion pour les Porsche qui non seulement ne s’est pas éteinte avec le temps, mais s’est particulièrement développée depuis que Phala a rejoint le Porsche Club Portes de Provence (l’un des 29 clubs Porsche officiels de la FCPF) en 2007.

9 ans et de nombreux rallyes touristiques plus tard, elle s’investit plus avant dans la communication des grands événements de la Fédération des Clubs Porsche de France et notamment dans la promotion de la conduite auprès des dames.

C’est ainsi qu’en 2018, Phala lance la section «French Ladies» et construit un esprit de corps qui trouve un écho chez les femmes au volant et également dans l’esprit des dirigeants, qui décident d’organiser en 2019 le Rallye Ladies des Clubs Porsche de France.

Le Club Motorsport est la tête de pont « compétition » de la FCPF et aussi un laboratoire pour la conduite féminine

Le Rallye, une randonnée touristique avec quelques pointes de vitesse et un soupçon de régularité !

Le parcours de1200 kms se déroule sur 4 jours au départ, le 27 juin au matin, du Centre Porsche de Roissy, dirigé par une dame, Maud Gallice.

Après une étape en Bourgogne, où se déroulera une session de roulage sur circuit, les équipages se dirigeront vers le Sud-Est le 28 juin, pour arriver en Savoie et la voir d’en haut, sur les lacets de Maurienne. Samedi 29 juin, il sera temps de monter à l’assaut des Grands Cols des Alpes et de les traverser, pour atteindre les Alpes-de-Haute-Provence. Les moteurs sont coupés le même jour, près des plages de la méditerranée…

Ce Rallye touristique prévoit des épreuves de régularité, organisées sur des routes ouvertes à la circulation, ainsi qu’une session de roulage sur circuit. Un classement sera réalisé par un Jury pour récompenser les équipages les plus performants.

Les inscriptions au rallye ont été bouclées très rapidement, la limite de 30 équipages 100% féminins ayant été fixée pour des raisons logistiques.  Ces équipages de charme et de volonté sont constitués de French Ladies  roulant sur des véhicules Porsche coupés et cabriolets.

 

Isabelle Briglia

0 Commentaires

32 + = 40