Menu & Search
Le luxe : un salon Blue Eye sous-marin dans les yachts de Ponant

Le luxe : un salon Blue Eye sous-marin dans les yachts de Ponant

Une inspiration et une imagination originales et innovatrices de la compagnie française Ponant ont permis de créer un nouveau concept extraordinaire, du jamais vu qui va émerveiller tous les passagers. Ponant, élue meilleure compagnie de croisières par les Victoires du Tourisme 2017, ne cesse de se faire distinguer et a installé des salons Blue Eye dans ses futurs yachts luxueux pour que les passagers puissent profiter d’une vue sous-marine exceptionnelle pendant les croisières. Des navires de 131 mètres, dotés de 92 cabines navigueront sur l’océan pour une aventure de luxe mémorable.

 

Une toute première mondiale dans l’architecture navale

Toujours dans le but de se démarquer, Ponant, le leader dans le domaine de l’architecture navale mondiale lance une toute première en équipant ses yachts d’un cadre multi sensoriel et luxueux qui n’est autre que le Blue Eye. Le Lapérouse sera le premier navire pourvu de cette vision sous-marine sise dans la coque du yacht, sous la ligne de flottaison. Les trois prochains navires d’expédition de la compagnie attendent d’ailleurs leur tour, notamment Le Champlain, le Dumont d’Urville et le Boungainville. C’est la créativité et le savoir-faire de l’architecte académicien Jacques Rougerie, passionné du monde aquatique, qui ont donné naissance à cette conception luxueuse et surprenante. Les passagers pourront donc se relaxer sur le canapé confortable du salon pour profiter de cette merveilleuse vue aquatique à travers les deux hublots gigantesques adoptant l’image des yeux de cétacé. C’est grâce à une installation sans risque de projecteurs n’ayant aucune conséquence néfaste à la biosphère marine que les passagers auront l’opportunité de contempler les fonds de la mer et les organismes photoluminescents.

 

Un design luxueux à travers des écrans digitaux

Le design luxueux de ce salon fait complètement référence au milieu maritime. En effet, les lignes de la conception ont été inspirées de la nature telle que les animaux de la mer, les mobiliers ont été disposés de façon à avoir la vue sur le monde aquatique. Trois caméras sous-marines, soigneusement installées sur des points stratégiques du navire, filment le spectacle maritime pour ensuite le diffuser sur les écrans digitaux intégrés aux cloisons du Blue Eye. Et grâce aux hydrophones intégrés sous la quille et développés avec les professionnels d’IFREMER (qui peuvent capter les sons sur un rayon de 5 kilomètres), les passagers pourront intercepter les sons de l’océan car ils seront transmis instantanément dans le salon. Tout ce show est peaufiné par un éclairage impeccable et une mise en scène sonore composé par Michel Redolfi pour offrir une sensation réelle et plaisante aux passagers. Une innovation qui stimule tous les sens des passagers pour une croisière unique et hors du commun. La compagnie s’est d’ailleurs exprimée : « Cette écoute globale par tout le corps, en harmonie avec les cycles naturels de l’océan, rapprochera l’auditeur des mammifères marins qui pourront être vus et entendus derrière les hublots géants. »

 

Les futurs navires de croisière de la série Explorer en construction

La réalisation de ce projet a évidemment requis un savoir-faire technique et une étude minutieuse pour garantir un niveau de sécurité maximale du navire. La conception des deux premiers navires Lapérouse et Champlain a débuté le 1er mars et le 20 avril au chantier de Vard de Tulcea en Roumanie. La découpe des tôles de Bougainville et Le Dumont d’Urville a été effectué le 8 mai. Dès que les coques seront remorquées, elles seront transférées vers les chantiers de Vard en Norvège pour l’armement. La livraison de Lapérouse est prévue pour juin 2018, et le second navire sera également prêt pour l’été de l’année prochaine si les deux autres ne seront fonctionnels qu’en 2019.

 

 

Quentin

0 Commentaires