Menu & Search
Lenny Kravitz marie l’art de la musique à l’art décoratif dans son palais parisien Palais Rock

Lenny Kravitz marie l’art de la musique à l’art décoratif dans son palais parisien Palais Rock

L’artiste Américain Lenny Kravitz n’est pas seulement connu pour ses talents de chanteur. C’est également un véritable artiste en termes de décoration d’intérieur. Et d’ailleurs, il vient de le prouver à travers l’aménagement audacieux de son hôtel particulier Parisien, qui a été embelli dans le respect de son image et de l’esprit de sa musique. Les lieux reflètent l’esprit soul à la perfection. Et l’harmonie, créée dans le Palais Rock, entre l’art de la musique et celui de la décoration est vraiment réussie. On a affaire à une ambiance à la fois classique, chic et glamour.

Un aménagement chic suite à deux années de travaux

Il faut noter qu’au départ, la star américaine souhaitait devenir propriétaire d’un château hors de la ville parisienne. Et il l’a trouvé, jusqu’à ce qu’il passe une soirée avec des amis, qui se sont rassemblés dans une seule pièce pour ne pas se faire envahir par l’espace immense de cette propriété. C’est donc à ce moment qu’il s’est rendu compte qu’il lui fallait un bien d’une taille plus raisonnable qui pouvait cependant lui permettre de faire parler sa créativité débordante à sa guise. Son hôtel particulier en pleine verdure dans la ville des Lumières est donc la propriété idéale et en parfaite adéquation aux besoins de l’artiste aux dizaines de millions de ventes.

Dans son Palais Rock, Lenny Kravitz a donc joué avec le classicisme et le style glamour pour créer son coin paradisiaque dans lequel il s’y plaît. Mettant à l’honneur l’art de la musique qu’il joue, la décoration est tout simplement impressionnante et artistique. Le lustre en cristaux Swarocski de Kravitz Design illumine les canapés Togo de Michel Ducaroy (Ligne Roset) placés autour de la table basse de Gabriella Crespi. La cheminée est ornée est mise en valeur par les deux défenses d’éléphant, placées sur les deux côtés. Et on peut y trouver des boots qui appartenaient à James Brown avec les chaussures du dernier combat entre Joe Frazier et Mohamed Ali. Des éléments qui rappellent que l’art et le sport peuvent parfaitement s’accorder. Sur la gauche, on peut apprécier une toile de Jean-Michel Basquiat et d’autres tableaux disposés tout le long de l’escalier, avec « le monstre » au sommet, une des plus magnifiques œuvres de Paul Evans à laquelle l’artiste a donné ce surnom.

Pour métamorphoser les lieux et obtenir cet aménagement chic et élégant, il a fallu deux années de travaux au sein des 1500m² de cette propriété. Notez qu’elle a ensuite été rebaptisée Villa Roxie pour rendre hommage à la mère de la star américaine, Roxie Rocker.

Au fil du temps, cet espace personnel est devenu un véritable musée de la musique exposant par exemple des essais écrits des légendes Jimi Hendrix ou John Lennon, ou encore une des chemises en jean du fameux Bob Marley. Chaque élément dans la demeure ramène à l’univers et la passion du chanteur. Dans le petit salon bibliothèque sont exposées les différentes récompenses du chanteur, musicien et producteur. Les fauteuils chinés ont été revêtus de fourrure, autour d’une table basse de Karl Springer, sur un fond du portrait de Miles Davis. Dans le salon, on peut admirer le portrait de Mohamed Ali par Andy Warbol, accroché au mur au-dessus de la petite table d’Ado Chale. Et on peut apercevoir la salle à manger dont un mur est habillé par la photo du grand-père de l’artiste. Un candélabre, des appliques et un lustre Zénith viennent éclairer les boiseries foncées adoptant le ton chocolat.

D’ailleurs, le chanteur lui-même a déclaré avoir voulu reproduire son univers à la perfection dans cette demeure d’exception.

« Je voulais retranscrire une atmosphère chaleureuse et pleine de créativité, qui puise son inspiration dans les intérieurs parisiens photographiés par Helmut Newton et du côté de l’univers d’Yves Saint Laurent ».

 

Patrick.K
Retrouvez les actualités Luxe Infinity

 

0 Commentaires