Menu & Search
Piaget: Une pièce d’exception

Piaget: Une pièce d’exception

La montre à gousset « Altiplano » – pièce horlogère de légende extra-plate de la maison Piaget – fête son anniversaire avec une touche d’originalité.

 

Lorsque l’Altiplano a été conçue puis commercialisée en 1957, l’exploit de ce record mondial de finesse a révolutionné le monde de l’horlogerie. Plus qu’une démonstration de virtuosité technique, l’Altiplano de Piaget a défini de nouvelles règles d’esthétisme et fondé un style au classicisme élégant toujours vivant soixante ans plus tard.

En 2017, Piaget a – à l’occasion de l’anniversaire de cette icône de l’horlogerie – apporté une touche inattendue à la ligne au classicisme intemporel : cette pièce extra-plate se libère du poignet de son propriétaire pour devenir une montre à gousset. Soutenue par un lacet en cuir de veau bleu assorti au cadran, l’édition limitée de la montre à gousset Altiplano 60e anniversaire devient le compagnon idéal pour des collectionneurs de montres et les dandys contemporains.
Résolument discrète mais jamais ostentatoire, l’Altiplano arrive toujours à mettre en avant son style. Liée à un lacet en cuir de veau bleu, la montre à gousset réussit le délicat équilibre entre une sophistication classique et une touche d’audace contemporaine. Retrouvant les codes qui régirent la conception de cette montre de légende qui fit date en 1957, l’Altiplano 60e anniversaire à gousset tire son inspiration des toutes premières montres Piaget extra-plates de la fin des années 50. La nuance du bleu envoûtant du cadran soleillé se situant entre bleu cobalt et bleu nuit, s’accompagne de simples index fins pour les heures et de minces aiguilles bâton en or blanc typiques de la collection Altiplano. Pour renforcer les proportions parfaites de la montre, une fine croix bleue autrefois présente dans les premières versions de l’Altiplano, donne au cadran une élégance discrète et équilibrée.
Le logo historique de Piaget qui orne le cadran rappelle la première Altiplano et la tradition de l’horlogerie extra-plate développée par la Manufacture de Haute Horlogerie, là où chacune des pièces sont conçues, fabriquées et décorées maison. À l’intérieur de l’étroit boîtier est placé le calibre 1200P tout aussi fin ; le mouvement mécanique à remontage automatique fait seulement 2,35 mm d’épaisseur. Le dos du boîtier en saphir révèle la dualité de l’Altiplano : pure expression de simplicité à l’extérieur, raffinement complexe à l’intérieur. Les superbes finitions de la montre, qui s’expriment par les Côtes de Genève circulaires, les ponts anglés, la platine perlée et les vis bleuies, peuvent être admirées au dos du boîtier.

 

En hommage à la créativité de l’Altiplano, la montre à gousset peut se transformer en horloge lorsqu’elle est placée au centre d’un élégant présentoir de marqueterie bleue, souligné par de minces marqueurs. Sur le cadre circulaire, la marqueterie de paille, minutieusement travaillée, est le résultat d’un travail artistique qui s’apparente à celui de la marqueterie de bois. Avec grand art, l’artisan sélectionne les morceaux de paille en fonction de leur teinte afin de respecter les contrastes, les nuances et la texture du dessin. À la pureté du cadran correspond la haute précision car chaque pièce doit être précisément ajustée au centième de millimètre près.

 

Collection Piaget Altiplano 60e anniversaire : Montre à gousset Altiplano – 50 mm

▪ Boîtier en or blanc 18 carats (750 ‰)
▪ Cadran bleu marqué d’une croix en son centre, index rapportés en or blanc
▪ Mouvement mécanique extra-plat à remontage automatique Manufacture Piaget 1200P de 2,35 mm d’épaisseur
▪ Nombre de pierres précieuses : 25
▪ Fréquence : 21 600 vph/3 Hz
▪ Réserve de marche environ 44 heures
▪ Finitions : Côtes de Genève circulaires, platines et ponts perlés, ponts anglés, vis bleuies
▪ Fonctions : Heures, minutes
▪ Cordon en cuir de veau bleu et poche dotée d’une boucle ardillon en or blanc de 18 carats (750 ‰)
▪ Présentoir de bureau de marqueterie bleue
▪ Édition limitée à 26 exemplaires (G0A42108)

 

 

 

Claudie V.

 

0 Commentaires