Menu & Search
Les montres de l’homme d’aujourd’hui

Les montres de l’homme d’aujourd’hui

 

Les six modèles de montres composant la collection Blancarré dégagent une émotion paradoxale. Ils sont à la fois très vintage, et en même temps, ils convoquent une certaine culture geek donnant une respiration résolument optimiste. Avec ses angles droits, vifs, cette montre nous renvoie une expression de rupture, de rigueur, sans compromis. Elle nous donne à voir toute l’inspiration minimale de l’homme moderne et sa vision personnelle du temps.

Il y a une vraie invitation à repenser le monde dans ce design original et très personnel. Ces montres nous racontent le décalage avec l’horlogerie conventionnelle et l’esthétique habituelle et éprouvée.   Ces bijoux cristallisant le temps, révèlent une insolence plastique indéniable. Ces montres nous questionnent par le prisme du carré, forme parfaite par excellence, mais révèlent aussi toute la profondeur de nos émotions intimes.

Ces montres nous rappellent aussi que l’homme possède différentes facettes formant un tout. A travers ces six modèles, on perçoit une énergie créative cherchant à s’émanciper du banal, mais sans ostentation ni tape à l’œil. Ici, tout est comme dans une partition musicale, parfaitement ordonné, harmonieux dans les mesures.

Cette volonté de créer une montre carrée, sans une virgule d’arrondi, installe le ton d’un univers parfaitement maîtrisé dans ses lignes. Cette architecture qui pourrait paraître un peu austère dévoile au contraire la lumière de chacun.

La rupture avec le conventionnel est toujours une renaissance de l’art. Elle anticipe les tendances et les donne à voir comme une projection du présent. Avec ces montres, le monde de l’horlogerie n’est plus tout à fait le même. Il y aura un avant et un après Blancarré.

Cela peut aussi se lire comme un hommage à l’histoire de l’horlogerie. Cette dernière s’est construite sur des innovations qui ont modelé son image au fil du temps. Repenser de façon si nouvelle le design de la montre est aussi une manière d’apporter un oxygène inédit aux conventions.

Patrick K.

0 Commentaires

+ 84 = 85