Menu & Search
Mas de la dame Entre histoire, culture et vignoble…

Mas de la dame Entre histoire, culture et vignoble…

L’histoire dit que la Dame du Mas, au désespoir d’avoir perdu son chevalier aux croisades, s’était retirée ici, au creux du rocher des Baux de Provence.

Ce « Vallon des Amants », ce « Coin Caché » de chagrin est désormais celui du bonheur pour Caroline Missoffe et sa sœur Anne Poniatowski.

masdame

Tout commence en 1903 quand Auguste Faye, l’arrière grand-père d’Anne et Caroline, négociant Bourguignon, a un coup de foudre pour ce vieux mas noyé dans les vignes au flanc des rochers blancs et l’acquiert pour y chasser.

Son fils Robert, gagné à son tour par la magie des lieux, décide de restaurer la maison à moitié en ruines, où trône un vieux pressoir à huile. Il retrouve la trace d’Hélène Hugoléne, la Dame de Fos, propriétaire du domaine au XVème siècle. C’est elle qui lui a donné son nom.

Convaincu du potentiel de ce terroir, il plante les alentours, alternant parcelles de vignes et d’oliviers. Il arrache les vignes moins qualitatives et procède à de sérieuses études de terrain et d’adaptation des cépages. Les plantations se font à l’ancienne, voire en implantant plusieurs cépages sur une même parcelle afin de mieux mesurer leur adaptation.

Ainsi naît le premier domaine viticole et oléicole de la Vallée des Baux.

Interrompu par la Seconde guerre mondiale, il poursuit son œuvre après l’armistice. Et entreprend la construction d’une cave avec des cuves en ciment puis d’une chaîne d’embouteillage intégrée, une première dans cette région.

Le domaine s’étend sur 57 hectares d’un seul tenant dont une cinquantaine actuellement en production.

La production du Mas de la Dame représente aujourd’hui 200 000 bouteilles et devrait augmenter à 250 000 dans les prochaines années.

Toutes les parcelles exposées au Sud bénéficient d’un climat sec et venteux, d’un soleil généreux qui concentre les vins d’une façon naturelle.

maddame2

À partir de 1994, des expériences ont été conduites pour mieux appréhender les possibilités du vignoble. Une sélection parcellaire a été faite et les rendements ont été abaissés (ils se situent aujourd’hui entre 30 et 35 hectolitres à l’hectare), les fûts de chêne remplacent les vieux foudres et la multiplication de petites cuves permet d’affiner les assemblages.

Ainsi naissent de nouvelles cuvées plus confidentielles, « Coin Caché », « Le Vallon des Amants » puis « L’Infernal ». Elles viennent rejoindre la « Gourmande », la « Réserve » et « La Stèle ». Chacune raconte un chapitre de l’histoire et exprime la personnalité d’un terroir.

La culture biologique est un choix, voire une philosophie, depuis l’origine du vignoble.

Les vignes sont cultivées de manière biologique sous le contrôle d’Ecocert, ni insecticide, ni désherbant ne sont utilisés.

Les teneurs en cuivre et souffre sont limitées. Le sol est travaillé sous forme de griffonnage et enrichi par apport d’une fumure d’origine organique.

C’est en 2003 que les vins deviennent officiellement certifiés « bios ».

Toutes les vendanges sont faites manuellement, en benne ou en caisses pour les grandes cuvées. Pour ces dernières, les raisins sont triés et vinifiés séparément.

Chaque parcelle se trouve dans un écrin d’oliviers, de garrigue, ou de pinède afin de respecter la biodiversité.

Les cépages principaux sont : Grenache, Syrah, Cabernet Sauvignon, Mourvèdre et Cinsault pour les rouges et les rosés, Sémillon, Clairette, Rolle, Grenache blanc et Roussane pour les blancs.

Tous les vins rouges et rosés du Mas de la Dame peuvent être revendiqués en A.O.C Les Baux. Les blancs le sont également depuis 2011. Coin Caché Blanc restera en IGP Alpilles, le sémillon ne faisant pas partie des cépages autorisés dans le cahier des charges.

Quelques parcelles viennent d’être replantées et sont encore trop jeunes pour produire des vins d’appellation. En effet, depuis une petite dizaine d’années une politique de replantation a été engagée pour continuer à améliorer la qualité et la variété des cépages. Cinq à six ans de jachère sont pratiqués entre l’arrachage et la replantation, et les vignes ne seront revendiquées en AOC que lors de la troisième feuille.

madame3

Mas de la Dame

Chemin Départemental 5

13520 Les Baux de Provence

 

www.masdeladame.com

Claudie V.

Attention : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

0 Commentaires