Menu & Search
La Bourgogne, toujours en tête du classement des vins les plus onéreux

La Bourgogne, toujours en tête du classement des vins les plus onéreux

Le classement des vins les plus onéreux vient d’être dévoilé, le 14 février 2019, par le site de vente aux enchères de vins iDealwine. Parmi les cinquante bouteilles les plus chères de 2018, 42 sont issues de la Bourgogne. Et ce n’est d’ailleurs pas pour la première fois, car il y a deux ans de cela, 32 flacons sur 50 provenaient aussi de la région. La Bourgogne demeure donc le premier producteur de vins rares et exorbitants. Un flashback sur le palmarès !

La bouteille la plus chère s’est vendue à 16 173 euros aux enchères

L’année 2018 a été marquée par la vente aux enchères de la bouteille de vin la plus chère, qui a trouvé preneur à un prix de 16 173 euros. Et évidemment, cette bouteille n’est autre qu’un grand cru du Domaine de Romanée-Conti 2005. Ce vignoble de prestige est connu pour la rareté de ses flacons, car en effet, sa production est toujours limitée entre 5 000 et 6 000 exemplaires par an. Et d’ailleurs, il domine le top 10 de ce classement présenté par iDealwine. En effet, six de ses flacons sont classés parmi les dix premières bouteilles les plus onéreuses. L’année dernière, c’est le millésime 2000 qui menait les rênes.

Mais à part le Domaine de la Romanée-Conti, un autre nom ravit également les amateurs de vins en Bourgogne. Notamment, celui d’Henri Jayer. Le magnum de Vosne-Romanée Premier Cru Cros Parantoux a également réussi à décrocher la quatrième place dans le palmarès. Son propriétaire l’a acheté pour 14 592 euros.

Dans ce classement, seule une bouteille bordelaise a réussi à se positionner à la deuxième place. Et ce n’est autre que le Château Mouton Rothschild Grand Cru classé 1945 qui a été adjugé à 15 808 euros. Et la région girondine ne refait son apparition qu’à la 21ème place de ce palmarès, il s’agit du magnum Petrus 1989 qui a été vendu à un prix de 6 445 euros.

Une dualité entre les vins Bordelais et ceux de Bourgogne

Les vins de Bourgogne se distinguent et séduisent par leur rareté. Mais de ce fait, les chiffres se voient en baisse lorsqu’on déchiffre les ventes aux enchères par lot. En effet, les vins de Bordeaux sont positionnés en haut du classement et représentent 31 bouteilles sur 50. Tandis que ceux de Bourgogne n’en sont qu’à 17. Le vignoble girondin est apte à produire des lors pour ne pas se limiter à des flacons uniques.

À côté de cette dualité entre Bordeaux et Bourgogne, le vignoble de la vallée du Rhône a réussi à imposer six étiquettes dans le classement de 50 bouteilles. Celle qui s’est vendue la plus chère n’est autre que la cuvée Cathelin de Jean-Louis Chave 2013 en Hermitage qui a trouvé un acquéreur à 8 634 euros.

La Bourgogne, toujours en tête du classement des vins les plus onéreux

Le top 10 des bouteilles de vins les plus chères en 2018

Découvrez les 10 bouteilles de vin les plus chères en 2018.

Le Romanée-Conti Grand Cru du Domaine de la Romanée-Coti 2005 est classé en première place avec un prix de 16 173 euros.

En seconde place, avec 15 808 euros, on a le Château Mouton Rothschild du 1er Grand Cru classé 1945 ; suivi du Romanée-Conti Grand Cru Domaine de la Romanée-Conti 2010 vendu à 14 835 euros.

En quatrième place, le Vosne-Romanée, 1er Cru Cros Parantoux Henri Jayer 1982 vendu à 14 592€, puis le Romanée-Conti Grand Cru du Domaine de la Romanée-Conti 2011 cédé à 14 470 €.

En sixième place La Romanée-Conti Grand Cru du Domaine de la Romanée-Conti 2006 pour 14 227€ suivi du Magnum Montrachet Grand Cru du Domaine de la Romanée-Conti 1008 vendu à 13 619€.

En huitième place, la Romanée-Conti Grand Cru du Domaine de la Romanée Conti 2001 a trouvé preneur à 12 890, puis l’Hermitage Ermitage de la Cuvée Cathelin Jean-Louis Chave 2019 vendu à 12 652 euros en neuvième place.

Enfin, la Romanée-Conti Grand Cru du Domaine de la Romanée-Conti 2000 clôture le top 10 avec un prix de 12 646 euros.

 

Patrick

Retrouvez les actualités Luxe Infinity

0 Commentaires

70 + = 79