Menu & Search
SAKURA REINE DES FLEURS DU PRINTEMPS

SAKURA REINE DES FLEURS DU PRINTEMPS

Les fleurs de Sakura occupent une place de choix dans les nombreux parcs et espaces verts au Japon et un peu partout dans le monde.

 

Depuis des siècles les japonais célèbrent la floraison des cerisiers et cette fête porte le nom de Sakura, la reine des fleurs du printemps et emblème du Japon. Cette magnifique couleur rose pâle reconnaissable à des kilomètres se démarque par sa fraicheur et sa beauté. D’ailleurs les japonais ont un réel engouement pour cette fleur de toute beauté qui déploie ses pétales magiques du printemps pour se parer d’une robe de couleur éblouissante qui fait naître de profondes émotions pour les amoureux de la nature.

Sa teinte unique varie du blanc au rose presque fuchsia, l’espèce la plus courante est une variété blanche aux tons rose pâle dont les fleurs se composent de cinq pétales.

Le rituel des fleurs de cerisier au Japon porte le nom de « Ohanami », ce qui veut dire « la contemplation des fleurs », le peuple nippon accorde une grande importance à la beauté de la nature et à surtout à sa renaissance.

Depuis plus de mille ans, dès les premiers bourgeons, tous les japonais se précipitent pour contempler les fleurs de cerisiers et célébrer l’arrivée du printemps.

Le rituel annuel célèbre la fleuraison qui atteint son summum symbolisant ainsi le renouveau et la beauté de dame nature. Il est donc de coutume de célébrer cette fête sous les fleurs de cerisier et d’y faire de grands pique-niques en famille ou entre amis.

Cette célébration donne lieu à des récits et des poèmes ainsi qu’à des pauses gourmandes où les mets les plus succulents sont élaborés pour être partager sous un arbre de fleurs de cerisier. Les gens sont nombreux à venir trouver le meilleur emplacement et être ainsi plus proche de leur fleur sacrée.

Des milliers de photographes tentent d’immortaliser la beauté de la sakura à travers des clichés qui révèlent toute la splendeur de la fleur.

La coutume veut également que l’on formule un vœu sous les branches des fleurs cerisier, car au printemps c’est le meilleur moment pour voir ses souhaits les plus chers se réaliser.

Le plus vieux cerisier se trouve au Japon au temple Jindai Zakura, cet arbre a plus de 2000 ans et c’est un symbole de la présence incontournable des cerisiers au Japon dont on compte aujourd’hui plus de vingt variétés différentes.

Symbole de la beauté éphémère de la vie au Japon, le sakura a toujours été étroitement associé aux samouraïs

Tout le monde connait le légendaire sabre japonais qu’arboraient les samouraïs, mais ce que peu de gens connaissent, par contre, c’est le lien entre ce sabre et la fleur de Sakura. En effet, on retrouve l’inspiration graphique de la fleur dans de nombreuses parties du sabre. Il est fréquent de retrouver le motif de la fleur tant sur l’extrémité de la poignée du sabre, que sur la garde, la partie basse de la lame ou le fourreau.

D’après la légende, le plus célèbre forgeron Masamune Okazaki, fabriquait les meilleurs sabres du Japon ; pour les tester, il les posait la lame vers le haut et laisser tomber des pétales de sakuras ; si les fleurs se tranchaient d’elles même sur la lame, le sabre était considéré comme parfait.

D’ailleurs diverses familles nobles ont arboré la fleur de sakura comme emblème de leur famille. Les fleurs de sakura sont une métaphore durable pour la nature éphémère de la vie et, en tant que tels, sont fréquemment représentés dans l’Art nippon.

Même la police militaire japonaise utilise le sakura comme emblème sur ses drapeaux et insignes, à la place de l’étoile, symbole militaire par excellence. La nature mérite bien qu’on la protège et que l’on porte avec fierté son emblème.

Très tôt les japonais ont découvert que le plus beau des cadeaux qu’ils puissent offrir c’est l’arbre de cerisier alors depuis toujours ils n’ont pas hésités à offrir leurs plus beaux sakuras en  gage d’amitié et  de veiller ainsi à la préservation de cet arbre sacré.

Le Japon a donné en tout plus de trois mille sakuras comme cadeau aux États-Unis en 1912 pour célébrer l’amitié, alors croissante, entre les deux nations.

Le don a été renouvelé en 1956 avec trois mille huit cent arbres. De nos jours, ils sont encore tous visible au niveau du Tidal Basin à Washington, près du Jefferson Memorial. Ils sont une attraction touristique populaire et l’objet du Cherry Blossom Annual & National Festival quand ils atteignent la pleine floraison au début du printemps.

Si vous adorez visiter, comme des milliers de touristes tous les ans, le cimetière Montparnasse, vous aurez la possibilité d’admirer le sakura offert par le Japon pour veiller sur la tombe du naturaliste Jean-Baptiste Lamarck. On peut aussi admirer deux arbres issus de celui du cimetière Montparnasse dans un autre cimetière parisien : le cimetière du Père Lachaise.

Nous vous invitons aussi à visiter les deux splendides vergers de sakura (blanc et rose) du parc de Sceaux qui abrite près de cent cinquante arbres.

Plus globalement, on le trouve désormais en Allemagne, en Australie, au Brésil, au Canada, en Chine, en Corée, aux Etats Unis, en France, en Inde, en Nouvelle Zélande, aux Pays Bas, en Turquie et au Royaume Uni.

On retrouve également la représentation du sakura sur toutes sortes de biens de consommation, exportés vers l’international, comme des kimonos, de la papeterie, de la vaisselle, proche du thé vert, il est très énergisant et tonifiant.

La fleur de sakura ne dure que le temps du printemps, une fois la période achevée elle laissera derrière elle une magnifique neige rosée de pétales pour embellir les rues et immortaliser son passage.

 

Bouchra KIBBOU

0 Commentaires

+ 74 = 81