Menu & Search
HÔTEL ROYAL BARRIERE : LES ILLUSIONS RETROUVÉES

HÔTEL ROYAL BARRIERE : LES ILLUSIONS RETROUVÉES

cinema

Depuis plus de quarante ans, la caméra de Claude Lelouch a immortalisé l’amour,   «Un homme, une femme, chabadabada… ». Rien n’a vraiment changé depuis la création du Festival du Film Américain en 1975 et chaque année Deauville bénéficie d’un agréable « September Song », en compagnie des plus grandes stars américaines et françaises. Et l’hôtel Royal Barrière est bien sûr au carrefour de ce cinéma. Sa somptueuse architecture et sa façade 1913 sont un peu la « Tour Eiffel » de Deauville mais aucun effet de nostalgie, les hauts volumes, le marbre, le luxe, joliment relookés par Jacques Garcia attirent l’œil du cinéaste amateur.

Tout comme les 220 chambres et 30 suites, face à la plage et aux planches. Leur rénovation (hiver 2014), par Nathalie Ryan (décoratrice de la Suite Dior de l’Hôtel Majestic à Cannes) est une belle conciliation de l’âme historique et de la déco contemporaine. Une déco axée sur le gris et bleu royal ou sable et grenat, respectant le grand style, mais totalement épuré. Des chambres très spacieuses, aux tissus clairs aux murs, rideaux marron, un king-size-bed très soyeux et le style baldaquin en douceur au-dessus de votre tête.

bedroom-royalhotel2

La grande nouveauté vient surtout de la salle de bains très moderne et lumineuse, dotée de double vasque, de baignoire et douche séparées… En installant le restaurant dans la grande salle d’apparat, le Royal offre désormais un formidable souffle d’old fashion way, sous les très hauts plafonds, les tentures Napoléon III et les notes de musique, diffusées par le pianiste de service…

restaurant-royal2

La cuisine reste assez classique, mais le menu à 50 € est une belle affaire. La création d’un véritable Spa, à la place de la petite salle de massage devrait créer l’évènement en mai 2016. En attendant, on profite de la piscine extérieure et des services plus de l’hôtel comme l’heure de tennis offerte sur les courts en terre battue du bord de mer (juste en face), le prêt de bicyclettes, la séance découverte de golf pour les débutants… Incontestablement, « the place to be » pour croiser discrètement tout le gotha du cinéma. Mais attention de nouveaux grands travaux devraient avoir lieu en 2017. Comme le néo-Normandy aura réouvert ses portes en mai 2016, chacun trouvera sa place au cinéma !

  • Piscine extérieure
  • Restaurant
  • Massage sur réservation
  • General Manager: Cyril Casabo
  • Prix : à partir de 179 €
  • Fermé du 1er novembre au 30 avril
  • Boulevard Cornuché. 14800 Deauville
  • Tel : + 33 (0)2 31 98 66 33
  • lucienbarriere.com

Roland Escaig

0 Commentaires