Menu & Search
Le Gran Hotel Manzana, le premier hôtel de luxe de Cuba

Le Gran Hotel Manzana, le premier hôtel de luxe de Cuba

Cuba vient tout juste d’ouvrir officiellement les portes de son premier hôtel de luxe baptisé « Gran Hotel Manzana », à la Havane, récemment. Une idée concrétisée par le groupe suisse Kempinski Hotels, ce palace luxueux est constitué de 246 chambres, de 50 suites avec 4 bars, 2 restaurants et une belle piscine à débordement sur le toit de cet hôtel prestigieux. Quoi de plus noble pour passer un séjour de luxe sur Cuba ? Situé au centre de la capitale, face aux Jardins du Parque Central et du théâtre Alicia Alonso, la nuit dans cet hôtel 5 étoiles est facturée entre 440 et 2 485 dollars.

Un design luxueux dans le bâtiment Manzana de Gomez

C’est au sein de la Vieille Havane, dans le bâtiment historique de la Manzana de Gomez, ouvert depuis 1917 et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO que Kempinski a implanté cet illustre hôtel prodigieux. Cet édifice a ensuite été rénové par le groupe de construction français Bouygues. Les touristes pourront séjourner confortablement dans ces chambres luxueuses allant de 40 à 150 mètres carrés pour la suite présidentielle et toutes dotées d’un plafond de 4 à 5 mètres de hauteur. Et pour permettre aux touristes de se relâcher au maximum dans ce palace 5 étoiles, les espaces de détente n’en manquent pas si l’on ne citait que sa belle piscine tout en haut du bâtiment sur le toit-terrasse laissant une belle vue dur la Vieille Havane ou encore le spa géré par Resense. Le Gran Hotel Manzana est donc devenu un must à visiter si vous êtes de passage sur Cuba pour vivre un instant fascinant et séduisant et pour faire de votre séjour un séjour inoubliable.

 

Une ouverture vers les Amériques

Le rapprochement diplomatique entre Cuba et l’Amérique a donné naissance à cette possibilité d’ouvrir de nouvelles portes à l’état Cubain à travers cette collaboration avec Kempinski. En effet, ce groupe hôtelier suisse manage déjà plus de 70 hôtels de luxe partout dans le monde, excepté sur l’Amérique. Voilà pourquoi M. Xavier Destribats, directeur général de Kempinski s’est lancé dans cet investissement stratégique, en espérant en retour que ce dernier se présentera comme une porte d’entrée vers les États-Unis. « Nous apprécions les joyaux et cela correspond très bien à notre philosophie ». Et pour la concrétisation du projet, Cuba a du acquiescer l’embauche d’une centaine d’ouvriers indiens même si en général, une telle réalisation devrait être confiée à des ouvriers locaux sous-payés. Ce grand pas vers le monde du luxe est donc certainement une issue pour Cuba de s’étendre vers de nouveaux horizons.

 

Un espace commercial au rez-de-chaussée

Pour répondre au mieux aux besoins de ces riches clients amateurs du luxe, le rez-de-chaussée de cet hôtel 5 étoiles sur Cuba abrite un espace commercial prestigieux de luxe haut de gamme. Versace, Giorgo Armani, Lacoste, ou Montblanc y sont présents pour le plus grand bien de la clientèle. Cuba regagne une opportunité de retrouver le luxe que les autorités castristes ont éliminé. Mais cependant, cet hôtel est apparemment destiné à répondre à la satisfaction des visiteurs étrangers désirant passer un séjour mémorable sur Cuba, car en effet, les Cubains ne pourront pas se le permettre avec un salaire moyen n’excédant même pas les 30 dollars. « L’hôtel est vraiment beau, mais ici tout est terriblement cher. Ce n’est pas pour les Cubains » exprime une femme au foyer de 29 ans, Lidia Martinez. Et d’ailleurs, le vendeur de la boutique Montblanc dans cet hôtel, Leonardo Padilla, a également avoué connaître des difficultés à vendre ces belles montres luxueuses pour des milliers d’Euros.

 

 

Quentin

0 Commentaires