Menu & Search
SUV de luxe, un segment en plein boom lancé par Lamborghini

SUV de luxe, un segment en plein boom lancé par Lamborghini

La folie des SUV finit par toucher la grande marque de renom Lamborghini. En effet, le constructeur automobile italien, connu pour ses véhicules de sport, vient de dévoiler récemment son SUV baptisé « Urus » se positionnant à son tour sur ce segment en plein boom dans l’industrie automobile.

Un super SUV de luxe…

Urus, le 4×4 urbain se veut un « Super SUV ». Lamborghini l’a présenté durant un énorme show dans l’usine historique du constructeur à Sant’Agata Bolognese à proximité de Bologne (Nord).

Les amateurs de luxe dans le continent Européen pourront se procurer ce bijou dès le printemps 2018 pour un prix de 171 500 euros hors taxes. Le PDG de la marque de luxe Lamborghini, Stefano Domenicali, a indiqué que construire ce véhicule « fut un défi à tout niveau ». Cette voiture de luxe va permettre au groupe automobile italien de doubler le volume de production en 2019. Il est à rappeler que Lamborghini a conclu 3 475 ventes de ses bolides en 2016.

Le SUV Urus avec son architecture hexagonale et ses lignes diagonales à l’avant comme à l’arrière avec un profil bas à l’avant pour un SUV et des fenêtres à angles marqués, est très polyvalent et « permet de se déplacer sur tous les terrains : la route, les pistes, la glace mais aussi les dunes de sable ». Ceci est assuré par les suspensions et sa hauteur réglable a expliqué Maurizio Reggiani, directeur de la recherche et du développement.

Urus est équipé de pneus Pirelli inédits avec un moteur V8 biturbo lui permettant d’atteindre les 100 km en 3,6 secondes avec une vitesse maximale de 305 km/h et freiner de 100 km/h à 0 sur 33,7 mètres. Cette puissance et cette performance sans pareille ont fait de ce bolide le SUV le plus rapide du marché. Ce SUV a des « proportion encore jamais vues sur la route. Nous nous sommes inspirés de deux modèles, la Countach et la LM002, premier SUV de la marque lancé en 1986 », emblématiques de la Lamborghini, a fait part le responsable du design Mitja Borkert. Et pour donner fruit à ce 4×4 urbains, la marque Lamborghini a fait un investissement de plusieurs centaines de millions d’euros et le groupe a dû recruter environ 500 salariés de plus pour le travail. Un investissement d’ailleurs mérité si l’on se réfère au SUV de luxe de la marque.

 

Un secteur très dynamique

D’après une analyse de Carlo Alberto Carnevale Maffè, professeur de stratégie à l’Université Bocconi de Milan, « Lamborghini est quasiment la dernière marque sportive à arriver sur le segment (des SUV), qui suscite une forte demande des plus riches ». Et il rappelle que « Porsche, avec le Cayenne en 2002, avait été la première à abattre le tabou ». Alfa Romeo a également franchi le pas pour rejoindre le secteur dynamique du SUV cette année.

Les ventes des SUV et crossover ont connu une énorme croissance, soit 233% en dix ans, atteignant 16,47 millions d’unités l’année dernière. Et selon le cabinet IHS Markit, ces ventes devraient booster d’ici 2020 pour bondir de 30%.

Cependant, le segment super haut de gamme n’en représente qu’une infime partie. L’année dernière, 21 000 SUV de luxe ont été vendu sur le marché, un chiffre qui a connu une hausse considérable de 346% en cinq ans. D’ici 2020, ce chiffre devrait encore croître de 40% pour grimper sur un pic autour de 29 300 bolides, notamment grâce à l’arrivée de l’Urus de Lamborghini mais également d’Aston Martin DBX ou de Rolls-Royce.

 

 

Quentin

0 Commentaires