Menu & Search
Louis Moinet Only India, une prouesse artisanale complexe et colorée

Louis Moinet Only India, une prouesse artisanale complexe et colorée

La marque suisse de montres de luxe Louis Moinet présente Only India, une création unique en son genre et représentative de la culture indienne. Elle met notamment en scène une météorite martienne unique, Shergotty, qui est tombée sur Terre le 25 août 1865 près de Sherghati, dans l’État du Bihar, en Inde.

Véritable démonstration artisanale sophistiquée et bariolée, Only India se reconnait immédiatement par une accroche céleste singulière… un petit fragment de la météorite originale Shergotty utilisé comme pièce maîtresse du cadran honorant les aspects de la culture indienne. L’inclassable Jean-Marie Schaller, créateur de la marque Louis Moinet (il faut le voir dans les couloirs des salons, habillé en Louis XV) a imaginé cette montre unique – il n’y en aura qu’une – en hommage à l’Inde et à sa culture.

Des origines célestes

Il est évident que les météorites ne sont pas d’une extrême rareté, toutefois, la plupart de ceux qui pénètrent dans l’atmosphère terrestre se consument avant de toucher le sol ou deviennent des particules de poussière qui arrosent le sol. Comme si ce n’était pas suffisant, ceux qui présentent généralement un grand intérêt scientifique tombent directement dans l’océan et sombrent dans l’oubli… d’autres ont pourtant la chance d’être d’une taille assez grande, d’atterrir sur la terre ferme et d’être découverts sans avoir subi les affres de la nature. Shergotty en fait partie.

Météorite martienne unique, Shergotty est tombée sur Terre le 25 août 1865 près de Sherghati, dans l’État du Bihar, en Inde. Elle est aujourd’hui conservée dans un musée londonien et représente l’une des trois catégories de météorites martiennes : Shergotty, Nakhla et Chassigny. Elle est extrêmement rare, car parmi les 72 000 météorites classées dans le monde, moins de 300 proviennent de Mars, dont 200 portent le nom de Shergotty. Elle a ensuite donné son nom à toute une classe de météorites martiennes de composition commune qui ont été découvertes dans le monde entier, car elle est le premier spécimen de ce type jamais découvert. Les « shergottites » sont toutes d’origine volcanique (comme presque toutes les météorites martiennes) et témoignent d’une période où Mars était géologiquement très vivante.

Ayant acquis un petit fragment de la météorite originale de Shergotty, l’horloger suisse Louis Moinet l’a transformée en pièce maîtresse d’un garde-temps qui honore la diversité et la richesse de la culture indienne. Baptisée Only India, cette pièce unique incarne un témoignage de l’engagement de Louis Moinet à rechercher les pièces les plus rares de l’histoire de la Terre afin de les partager avec le monde, mais également de l’audace esthétique si chère à la marque. L’inclassable Jean-Marie Schaller, créateur de la marque Louis Moinet a imaginé cette montre unique – il n’y en aura qu’une – en hommage à l’Inde et à sa culture.

Un dessin intriguant fourmillant de détails

Sophistiquée aux premiers abords, la Only India revêt une simplicité insoupçonnée puisqu’elle n’affiche que les heures et les minutes, plus un tourbillon de 60 secondes qui tourbillonne à 6 heures.

Fourmillant de symboles gravés issus de la culture indienne, le cadran et le boitier cache en leur cœur le fragment de météorite enveloppé dans une gaine dorée ressemblant à une fleur. La base du cadran est réalisée à partir d’une véritable plume de paon, ce qui lui confère un effet irisé naturel. Le paon est l’oiseau national de l’Inde en raison des riches traditions qu’il évoque. Pendant des milliers d’années, il a été considéré comme un symbole d’immortalité et de fertilité. Le fragment sombre de la météorite est compensé par la micro-peinture extrêmement colorée qui recouvre les gravures et la plume de paon irisée qui se trouve en dessous.

L’applique gravée à la main représente 20 rayons de la roue éternelle de la loi du Dharma, incarnée par le chakra d’Ashoka que l’on retrouve dans le drapeau indien. La sensation de mouvement suggérée par la roue est soulignée par les micro-peintures délicatement appliquées sur les différents rayons et au centre de la gravure. La décoration s’inspire de motifs représentant la grandeur de l’Inde. Les cornes sont accentuées par quatre rubis qui illuminent la gravure. La version de la montre Only India prend beaucoup de liberté avec les fioritures, la décoration et les chapiteaux et bases élaborés des rayons, qui ressemblent à l’architecture et offrent des zones pour la micro-peinture.

Une variété de couleurs imitant la plume de paon a été peinte sur les rayons et dans des zones clés, y compris le moyeu central, qui est comme une version miniature de l’Ashoka Chakra plus basique que l’on trouve sur le drapeau indien. Les multiples couches de gravures créant au moins cinq cercles concentriques offrent un incroyable mouvement visuel, ce qui oblige l’œil à balayer le cadran pour tout saisir.

Sur le côté du boîtier se trouvent d’autres gravures géométriques et une autre représentation du chakra d’Ashoka au centre, tandis que chaque corne présente un pied de lion au sommet d’une autre roue du Dharma, avec de petits rubis sertis dans le moyeu de chaque roue. Cette imagerie rappelle la capitale du lion d’Ashoka, une sculpture datant de 250 avant notre ère (sous un autre empereur Maurya) et à l’origine de nombreuses autres représentations de la roue. Sur le côté des cornes, un motif de soleil entoure les vis du bracelet, une dernière allusion au sous-continent indien.

La Only India est équipée du mouvement LM-35, lauréat du dernier concours international de chronométrage. Le cadran offre une vue de la cage du tourbillon rotatif. A l’intérieur, le spiral, le balancier, le levier de la palette et la roue d’échappement effectuent une rotation complète toutes les minutes. Pour remporter le premier prix du Concours international de chronométrage, la LM-35 a dû subir quatre mois de tests et résister à pas moins de 150 chocs.

Teddy Sarou