Menu & Search
L’Azerbaïdjan, l’autre pays du jazz.

L’Azerbaïdjan, l’autre pays du jazz.

L’Azerbaïdjan est surtout connu du grand public pour ses réserves pétrolières, sa capitale l‘étincelante Bakou et pour son surnom de « terre de feu ».

Mais l’Azerbaïdjan c ‘est aussi une richesse et un patrimoine culturel, patrimoine construit grâce à son emplacement géographique qui en fait une passerelle entre l’Orient et l’Occident.

Une culture notamment musicale qui est présente dans la vie de ses habitants dont elle rythme le quotidien.

Les Azéris sont en effet férus de musique et particulièrement de jazz.  Ils ont su s’inspirer et puiser avec talent et harmonie dans leurs musiques ancestrales comme le Mugham  afin de créer un jazz aux influences orientales.

Il en résulte donc un jazz et des Jazzmen azéris développant une rythmique à l’expression unique tant dans ses compositions que dans ses improvisations.

Nous vous présentons avec cet article un documentaire vidéo sur cette histoire incroyable d‘une musique aux racines afro-américaines qui s’est trouvé une deuxième patrie d’adoption : L’Azerbaïdjan.

Interview de la violoniste Sabina Rakcheyeva, la directrice de TEAS France Marie-Laetitia Gourdin et du compositeur Pierre Thilloy.

Documentaire réalisé par Michel Dupré / MD77-films.

 

Christelle Santabarbara

0 Commentaires

+ 53 = 61