Menu & Search
Mexique, Riviera Nayarit : le luxe dans son écrin vert

Mexique, Riviera Nayarit : le luxe dans son écrin vert

Voilà 10 ans déjà que la Riviera Nayarit, cette région mexicaine à une heure de vol de Mexico City, se prépare pour devenir la destination la plus convoitée de la côte Pacifique, et elle en a les arguments !

Avec ses 307 kilomètres de littoral vierge, des plages à n’en plus finir, et une température moyenne annuelle de 25°, face à la mer des hôtels de luxe lovés dans une végétation abondante, le tout bercé par la culture Huichol, la voilà !

Tournez le dos à Puerto Vallarta et passez dans l’état de la Riviera Nayarit nommé le Trésor du Pacifique Mexicain. Cette destination de vacances est plébiscitée par les plus importants médias du monde comme destination à la mode. Souvent le focus est dirigé sur ces hôtels de luxe, les uns plus beaux que les autres, et plus particulièrement sur des paradis pour fortunés en quête de discrétion et de sécurité, comme Punta Mita. Punta Mita est une péninsule s’avançant dans le pacifique, un jardin exotique où l’on ne pénètre que si l’on montre patte blanche avec une réservation dans un hôtel ou une villa de luxe. Grand portail, gardiens et 1 500 hectares à sillonner pour trouver son havre de paix. Nous avons choisi de poser nos valises au Four Seasons, un investissement de 200 millions de dollars fait en 2014 par Bill Gates. D’autres grandes marques y ont trouvé leur place, comme le W Punta Mita, plus accessible, et moins formel, nous l’avons aussi choisi pour le souhait de vacances plus  décontractées.

Mais la Riviera Nayarit s’étend sur 300 kilomètres de côte, souvent sauvage, nous recherchions un petit paradis terrestre, où le marché français pourrait y trouver une quiétude, sentir les énergies positives de cette terre foulée par ses premiers habitants, les Huichols. Perché sur son nid d’aigle, l’Imanta, un Relais & Châteaux construit dans le granit rose, dessiné par le rêve d’un milliardaire mexicain, amoureux de la nature. 16 années furent nécessaires pour offrir aux voyageurs du monde la plus confidentielle des adresses où le luxe est la simple expression de la beauté qu’offre la nature. Voici notre adresse secrète !

Mais la Riviera Nayarit n’est pas une destination réservée aux plus riches de ce monde, elle s’avère être des plus accessible à tous, et même aux baroudeurs. C’est un paradis pour surfeurs. Les vagues du Pacifique, ses eaux chaudes et un soleil annuel attirent ces beaux-gosses aux pieds nus, planche sous le bras, scrutant l’horizon. Nous sommes pile en face d’Hawaï. De cette fréquentation, le village de pêcheurs de Sayulita s’est fait connaître, et s’est coloré d’artistes en tout genre, pour être aujourd’hui une « place to be » très « bo(ho)chic », un « je ne sais quoi » qui attire toujours plus de voyageurs en quête d’autres choses, un lâcher prise, une vie plus simple. Victime de son succès, Sayulita devient chère, trop fréquentée et peut-être même surfaite. Avec l’incontournable plage cachée « Playa escondida », résultat d’un tir de mortier par l’armée mexicaine, sur un micro archipel à quelques nautiques de Punta Mita – les îles Marietas – et classées UNESCO, Sayulita et cette fameuse plage sont les deux obsessions des Instagrammeurs. Espérons qu’ils ne passent pas à côté de la culture des peuples indigènes Huichol, ni-même des fonds marins exceptionnels de cette réserve protégée depuis 1960 grâce à l’intervention de Jacques Cousteau auprès des autorités mexicaines. La vie marine y est abondante, ici les baleines à bosse viennent donner naissance, sous le regard du fou à pieds bleus. Un sanctuaire miniature que l’on peut comparer aux Galápagos.

Plus français dit-on, à 8 kilomètres plus au nord, San Francisco ou le village de San Pancho, des petits hôtels dans un style plus mexicain, tel le Cielo Rojo et son bistro organic. Des restaurants sur la rue principale il y en a pour tous les goûts. L’Italien est « mamamia », et au bout on trouve sa plage, ses surfeurs, des familles, et une douceur de vivre à l’heure où le soleil se couche. Spectacle garanti tous les soirs de l’année !

Riviera Nayarit c’est tout ça et plus encore, mais il faudrait des semaines pour tout explorer bien lentement, pour prendre le temps d’apprécier chaque recoin, chaque plage, mais aussi des plats locaux qui participent grandement à la gastronomie mexicaine. Il y a ici un « je ne sais quoi » qui donne l’envie de revenir alors que vous n’êtes même pas encore parti !

Remerciements à Riviera Nayarit

PUNTA DE MITA FOUR SEASONS RESORT : L’AMOUR SUR LA PLAGE

Une enseigne de l’excellence, un privilège au bout d’une route sous la voûte d’arbres centenaires, pour arriver dans un jardin surplombant une mer émeraude, aux eaux calmes et chaudes. Il vient de fêter ses 20 ans, et pourtant il semble s’inscrire dans la liste des nouvelles ouvertures du groupe. 173 chambres réparties dans des bâtiments de 2 étages, mais aussi et surtout des villas, des casitas, et des piscines débordantes, toutes décorées par Erica Krayer et Ofelia Uribe, célèbres désigner intérieurs.

Dans cet écrin de verdure, un sentiment de liberté flotte dans l’air. De magnifiques piscines où l’on oublie le temps, offrent des services exceptionnels. Celle réservée aux adultes est un coin intimiste, et son bar à sushi est une invitation au farniente. Sur votre transat, on pose le plateau, cocktail savoureux, et bain de soleil pour la journée.

Le Resort a son paradis, la plage – certainement la plus belle plage de Punta Mita, avec le service hors-pair d’un personnel ayant un immense dévouement pour le client. Face à l’océan la plage la plus à gauche est un coup de cœur. Les « sun-beds » sous les cocotiers, son bar et le comptoir à crèmes glacées, son chalet pour apprendre le surf, mais surtout le côté encore sauvage de la plage font de celle-ci un lieu unique de rêveries.

Et le plus secret des lieux, pour s’aimer comme des oiseaux, les nids suspendus à flanc du terrain, là où la piscine principale se laisse déborder, où des cactées tombent, où l’on peut se cacher pour s’aimer face au monde entier.

PUNTA DE MITA W HOTE : LE PLUS INSTAGRAMMABLE

L’adresse la plus branchée des hôtels de Punta Mita, où les codes de l’hôtellerie de luxe sont, ici-même, mis à mal. Tout y est surprenant, rien n’est calqué, alors oubliez vos références et vivez l’instant présent. Le site inscrit dans la végétation se parcourt en voiturette de golf ou en trottinette. Après avoir été déposé au lobby, un tapis de mosaïque de verts, bleus et jaunes vous conduit jusqu’à un promontoire, vue sur la plage. Il est au centre de l’hôtel, tel un totem, on le foule, on l’admire, et surtout on s’y prend en photo. Cet élément central, principal, est sur les posts de tous, mais surtout des influenceurs du monde. Le W est le plus instagrammé de la Riviera Nayarit

Les millénials l’adorent. Une piscine centrale pour se montrer, une autre à la paroi de verre fait face à la mer, une plage immense, et un Truck vintage comme bar à Ceviches pour déjeuner les pieds dans le sable, ainsi que le nouveau Salero où vous choisissez votre poisson à peine déposé par les pêcheurs. Quant au soir l’un des restaurants de Jean-Georges « le marché aux épices » vous emmène faire un tour de l’Asie. Au total 5 restaurants, la meilleure offre gastronomique du coin, où les tarifs sont vraiment raisonnables pour se faire plaisir.

 

Reportage de Pascal Falcone
Photos : Romain Tavera

0 Commentaires