Menu & Search
SHANGRI-LA HOTEL PARIS : EN SOUVENIR DE BONAPARTE

SHANGRI-LA HOTEL PARIS : EN SOUVENIR DE BONAPARTE

memoire

Ce nouveau palace (ouvert en 2011) est la parfaite image d’une harmonie réussie entre l’histoire de la vieille Europe, la dimension philosophique  de l’Asie et la modernité décorative. Vous êtes dans l’ancienne demeure du Prince Roland Bonaparte (petit neveu de l’Empereur), construite à la fin du XIXème siècle et qui offre encore derrière les superbes grilles en fer forgé, une magnifique façade en pierres de taille, ornementée de blasons, têtes de lion, atlantes… Ayant l’interdiction de servir dans l’armée, le Prince va se consacrer à la géologie, l’ethnologie et à la botanique.

Pour preuve, il constituera le plus grand herbier du monde, qu’il installera dans les jardins de son hôtel particulier, où étaient rassemblés près de 200 000 livres et belle collection de souvenirs napoléoniens. Mais il va aussi y recevoir les personnalités des arts et des lettres dans les salons historiques du premier étage. Après le décès de Roland Bonaparte en 1924, l’hôtel fut transformé en appartements de grand standing et en centre d’affaires international avant d’être racheté par le Shangri la.

Quatre ans de travaux et en 2011, l’hôtel a somptueusement ouvert ses portes pour dévoiler de grands trésors. Car l’immense projet de 20 000 m² de restauration et de transformation, bien mené par le duo d’architectes Richard Martinet et Pierre-Yves Rochon a permis de conserver les vestibules et la galerie, la coupole, le magnifique escalier d’honneur, les salons du rez-de-chaussée, les salons historiques du 1er étage et l’appartement de Roland Bonaparte (transformé en suite impériale de 275 m²). Pas de démesure, mais la mesure du beau et des espaces cathédrale car les plafonds sont très hauts.

On découvre le raffinement des marbres rénovés et l’élégance des lustres. Les 101 chambres d’une superficie moyenne de 47 m² dont près de la moitié offrent une vue splendide sur la Tour Eiffel en balcon ou terrasse sont d’un luxe total. Mais les 11 dernières chambres et 9 suites s’ouvrent sur un magnifique jardin à la française et sur la Tour. Le Maître Feng-Shui qui a assuré les principes de cette philosophie dans l’hôtel a permis d’harmoniser toutes les énergies du bien.

balcon-shangri

Notamment dans le restaurant la Bauhinia, fabuleux espace de style jardin d’hiver avec sa mezzanine, couronné par une verrière, qui laisse découvrir une cuisine mi-française, mi-sud-est asiatique (menus : 58 € déjeuner et 68 €  dîner). Pour surfer sur les étoiles, il faut choisir le Shang Palace, très marqué par les spécialités de Canton (une étoile Michelin) ou « l’Abeille » très chic cosy. L’arrivée du chef Christophe Moret (ex-Lasserre) en 2014 lui a permis de récupérer ses deux étoiles. (Menu à 230 €). Mais la cerise sur le gâteau reste la piscine de 16 m, baignée par la lumière naturelle, sa terrasse en teck et les soins de bien-être griffés Carita. Ou bien le bar, pour boire le dernier verre, en ressentant profondément une atmosphère unique d’ailleurs.

piscine-shangri

  • Piscine intérieure
  • Spa
  • 3 Restaurants dont 2 gastronomiques
  • Prix : à partir de 800 €
  • Toujours ouvert
  • General Manager : Stéphane Bollhalder
  • 10 avenue d’Iéna ; 75016 Paris
  • Tel : + 33 (0)1 53 67 19 98
  • shangri-la.com

Roland Escaig

0 Commentaires