Menu & Search
Rencontre avec Donald Woodrow, artiste photographe

Rencontre avec Donald Woodrow, artiste photographe

C’est avec beaucoup de curiosité et d’enthousiasme que je suis partie à la rencontre de Donald Woodrow. Walter van den Brande, notre ancien rédacteur en chef avait fait il y a quelques années une super interview et c’est suite aux nombreux événements liés au Diamant à Anvers début mai, que j’ai eu envie de rencontrer Donald Woodrow, le fameux photographe qui a su capter la lumière et sublimer la plus convoitée des pierres précieuses : le diamant.


Une belle personne

Dès que Donald Woodrow m’a accueilli chez lui, le visage lumineux éclairé par ce grand sourire qui le caractérise, j’ai senti que j’allais passer un bon moment. Tout au long de notre entretien, j’ai découvert un homme tellement gentil, généreux, sincère et authentique : une belle personne. Nous avons beaucoup parlé puis Donald a eu la gentillesse de me montrer sur son immense écran Apple, des photos et des vidéos splendides et tout ça en musique. Un moment inoubliable. J’en ai eu la chair de poules.

Son œil est unique ! Donald Woodrow capte à travers son outil de prédilection, la lumière et l’éclat des diamants et autres pièces de joailleries comme personne d’autre. Avec toute son expérience, son expertise, les progrès technologiques et son goût pointu pour l’esthétisme, il produit depuis plus de 45 ans de véritables photos d’art.

Dans les lignes qui suivent, je vous invite à découvrir le parcours unique et passionnant d’un véritable artiste photographe.

A la découverte du monde

Donald Woodrow a vécu toute sa jeunesse à New-York dont il est originaire. Il a suivi une scolarité plutôt classique et comme la tradition familiale l’obligeait, il poursuit des études de médecine qu’il termine avec succès en 1969.  Mais finalement c’est Donald « artiste » qui prend le dessus, il ne deviendra jamais médecin…

En effet, parallèlement à son parcours d’étudiant, Donald apprend la musique et la clarinette. Il va même jouer dans de grands orchestres. Puis pendant ses études universitaires il traverse l’Atlantique pour suivre un stage d’un mois en histoire de l’art à Anvers, la ville où il s’établira dix an plus tard…

Il pratique très jeune la photographie car c’est à 5 ans que Donald reçoit son premier appareil photo : un « Brownie Kodak « se souvient-il.

A la fin de ses études, fin des années 70, les jeunes américains sont appelés à partir au Vietnam. Donald préfère s’engager dans des causes humanitaires et part deux ans en Tunisie en tant que photographe dans les hôpitaux du pays.

De retour aux USA, il va travailler pour plusieurs agences de presse et photographie les grands hommes politiques de l’époque puis les stars d’Hollywood… mais il en fait vite le tour.
Il garde un très bon souvenir des stars de l’époque qui étaient si talentueuses et si simples à la fois.

Fin des années 70, Donald retraverse l’Atlantique en direction de l’Italie, à Milan plus exactement, où il travaillera pour les plus grands noms de la Mode comme Gianni Versace. Il va même travailler à Paris pour Jean Paul Gauthier.

Une notoriété internationale

Mais c’est à Anvers, en 1979, que Donald Woodrow pose ses valises et se spécialise dans la photographie de diamants, de natures mortes de bijoux, de joaillerie et de mode dans le secteur de la bijouterie. Il va très rapidement travailler pour les plus grandes instances comme le HRD Antwerp, la De Beers et voyager dans le monde entier. Il excelle dans l’art de photographier des pierres brutes et taillées et connait une notoriété internationale : Hong Kong, Bombay, tel Aviv, Ney York, Paris, Madrid, etc…

Il est également appelé à collaborer pour le magnifique magazine National Geographic ainsi que les magazines de mode comme Vogue France, Vogue USA, Cosmopolitan etc…

A 71 ans, Donald est toujours sollicité par des diamantaires et les grandes maisons de haute joaillerie. Il ne se lasse pas de parcourir le monde. Il reste curieux et tellement jeune !

« Tous les projets m’intéressent et je suis au service de clients de toutes origines. Ce sont à chaque fois de nouvelles rencontres et toujours de belles rencontres. » me confie Donald avec un grand sourire.

Personnellement, ce que j’ai apprécié chez Donald Woodrow c’est son sourire, sa simplicité, sa curiosité, son enthousiasme et son goût pour la vie. C’est une belle personne ouverte au monde et aux gens en toute modestie.

A suivre …

J’aurai le plaisir, dans un prochain numéro, de vous présenter une autre facette du travail de Donald Woodrow, c’est-à-dire ses photos d’art. Ce sera l’occasion de découvrir son immense créativité!

Par Eve Barthélémy

0 Commentaires