memoire-monde

Il n’y a pas photo, le magnifique parc et ses jardins luxuriants de 8 hectares, ceinturés par des remparts du XIIème siècle sont assez uniques. L’hôtel aussi, créé en 1923 par la Compagnie des Chemins de Fer du Maroc et qui a abrité les plus grands noms de l’histoire pendant près de 90 ans. Winston Churchill y établissait ses quartiers d’hiver et de nombreux européens ou américains y apportaient même leurs meubles pour de longs séjours. Le tournage de « l’homme  qui en savait trop » d’Alfred Hitchcock dans les années 50, précipita l’arrivée de toutes les stars du monde entier. C’est en fréquentant l’hôtel, qu’Yves Saint Laurent eut l’idée d’acheter une résidence secondaire, tout comme Pierre Balmain…

Mais la cure de rénovation a aussi touché la Mamounia et après deux à trois ans de travaux, supervisés par le maitre de ballet Jacques Garcia, le néo-palace a rouvert ses portes. Une révolution de Palais ? Pas tout à fait, car l’hôtel conserve son caractère mythique et ses mystères, surtout dans le hall d’entrée d’inspiration arabo-andalouse, où l’on pourrait se perdre dans les dédales de couloirs. Un néo-petit palace de 136 chambres, 71 suites et 3 riads de 700 m² (avec 3 chambres, salon marocain, piscine privée…) Côté déco, Garcia a joué le luxe à « la Garcia », mais sans ostentation exagérée.

bedroom-mamounia2

Le clinquant a été épuré pour laisser place à un style marocain très noble,  le marbre et les bois précieux. Des chambres (de 28 à 45 m²) avec vue sur le quartier de l’Hivernage ou sur l’Atlas avec de jolies salles de bains en marbre et des suites (de 55 à 85 m²) avec douche et baignoire séparées, parfois un balcon sur la piscine et les jardins. Côté restauration, vous avez vraiment le choix entre un excellent marocain, un très bon français (lancé au départ par Jean-Pierre Vigato d’Apicius-Paris), qui assure une cuisine française contemporaine, l’excellent italien de Don Alfuso (où l’on se précipite pour goûter le risotto) et le Pavillon de la Piscine (avec piscine magnifique) pour les déjeuners-buffet. Sans oublier les cinq bars dont le Bar Churchill dans la galerie Mamounia.

salonbar-mamounia2

Pour le plaisir : la descente dans le spa de 2 500 m², qui est une petite œuvre d’art sous les zelliges, le marbre, les alcôves, les fenêtres en clair-obscur… Le Bleu Majorelle prédomine autour de la piscine intérieure mais on aime aussi les deux hammams traditionnels et le hammam privé, les 9 cabines de multitraitement. Seul petit bémol peut-être : le caractère un peu hautain du personnel ! En compensation, vous pouvez profiter des deux courts de tennis en terre battue, ultra-chic, La Mamounia revendique l’exception à Marrakech comme l’adoraient Colette, Proust…Pour preuve, le Festival International du Film de Marrakech y déroule son tapis rouge en décembre.

  • 4 restaurants
  • Spa
  • Piscine
  • General Manager : Pierre Jochem
  • Prix : à partir de 550 €
  • Avenue Bab Jdid, 40 040 Marrakech- Maroc
  • Tel : (212) 52 43 88 600
  • mamounia.com
  • Cadeau de bienvenue par le guide Désir d’Hôtels : accueil VIP

Roland Escaig