Menu & Search
Jean-Michel Duriez Paris  Collection « Paris en mai »

Jean-Michel Duriez Paris Collection « Paris en mai »

La maison de parfums Jean-Michel Duriez présente « Paris en mai », une collection printanière et féminine.

 

C’est une histoire de fleurs et de jardins imaginaires. Trois chemins parfumés à parcourir au fil de la journée. Ils sont nés de ces jardins, réels ou irréels, qui éclosent au printemps et inondent le cœur de joie et de légèreté.

« Le parfum est une émotion qui prend l’air » murmure Jean-Michel Duriez, un brin amusé.

Longtemps confinés dans de chaleureux intérieurs aux parfums boisés, teintés de muscs, ambres ou épices, il est temps pour nous de sortir. L’envie de mettre le nez dehors prend le pas sur le cocooning de l’hiver. La lumière se fait plus éclatante. Les fenêtres s’ouvrent. On veut respirer !

Jean-Michel Duriez, « le nez en l’air », comme il aime se décrire, offre en cette nouvelle saison des fragrances légères et fleuries pour suivre la course du soleil, de la rosée de l’aube au zénith, du zénith à l’orangé du crépuscule.

Bienvenue dans les trois jardins extraordinaires de « Paris en mai ».

 

Mes fleurs de roses

Les ingrédients de « Mes fleurs de roses » : Essence de rose damascena, accord de pivoines, essence d’orange sanguine, absolues de bourgeon de cassis et de graines d’ambrette, accord de safran et essence de patchouli.

C’est une demoiselle fraîche et délicate. Elle ouvre les yeux et s’étire lentement. Elle est gaie et volubile ce matin. Joyeuse et souriante. Elle esquisse un pas virevoltant. Pétales humides d’une fleur imaginaire. Lovée dans un bouton entre rose et cassis, elle assiste au lever du soleil. Tous ses gestes sont légers. En nu-pieds, ailée, légère comme l’air, elle referme doucement la porte sur son amoureux endormi.

À cet instant, les perles de rosée parsèment encore sa peau.

« Mes fleurs de roses déclinent une brassée imaginaire de fleurs roses et blanches. J’ai teinté une essence de rose damascena d’un parterre de pivoines, oranges sanguines, bourgeons de cassis et graines d’ambrette. L’humus de ce jardin extraordinaire est constitué d’une pointe de patchouli et de safran, juste pour nous rappeler que ces fleurs et fruits viennent de la terre nourricière. » Jean-Michel Duriez

 

Mes fleurs de tulipes

Les ingrédients de « Mes f leurs de tulipes » : Accords de tulipes, de fleurs de tilleul et d’osmanthus, essence de bergamote, absolue de graines d’ambrette, essence de baies roses, accords de pommes ver tes, miel et de muscs blancs.

L’ingénuité de la matinée a laissé place à la fraîche caresse de midi. À cette heure de la journée, elle est gorgée d’énergie. Elle décolle. Elle s’envole. Elle affole. Éole. Déesse du vent aux pas rapides. Elle décoiffe et désarçonne celles et ceux qui la croisent. La danse se fait rapide et rythmée. Son éclat de rire rebondit et ensoleille les cœurs. Droite et solaire la fleur du jardin de tulipes. C’est la bonne heure. Bonheur.

« Mes fleurs de tulipes éclosent au zénith dans le jardin imaginaire d’un Paris du mois de mai. Vertes comme les pommes et végétales comme une boutique de fleurs, elles rayonnent de tilleul et d’une pointe de miel. Tournées vers le soleil et l’infini, elles se posent sur un musc blanc, délicat et merveilleusement éternel. » Jean-Michel Duriez

 

Mes fleurs d’ambre

Les ingrédients de « Mes f leurs d’ambre » : Essence de néroli, absolue de jasmin sambac, essence d’orange sanguine, accord de mangue, essence de baies roses, sèves de benjoin et de myrrhe.

La fin de journée appelle à la sensualité des corps. La fraîcheur du soir vient remplacer la lumière de l’après-midi. Les fleurs au parfum enivrant commencent à s’ouvrir. C’est la danse lascive qui l’aspire. Langoureuse et agile, elle se perd dans les allées d’oranger de son jardin secret. Partie de cache-cache amoureuse. Elle se retourne. Petite Poucette de conte de fée, elle sème fruits interdits et fleurs d’imaginaire. Il la suit. Ondulation de la lumière ambrée du crépuscule. C’est l’instant d’aimer.

« Mes fleurs d’ambre n’existent que dans mon imaginaire. L’ambre, d’habitude si chaud et solaire devient, dans mon jardin parisien, une harmonie voluptueuse de fraîcheur fruitée et épicée, mangue et baies roses. À la nuit, elle se fleurit de néroli et de jasmin sambac. Sensuelle. C’est un accord délicat de sèves de benjoin et de myrrhe qui signe ces fleurs d’ambre au crépuscule. » Jean-Michel Duriez

 

Mes fleurs de tulipes • Mes fleurs de roses • Mes fleurs d’ambre

Eaux de Parfum : 145 € les 70 ml

 

En vente en exclusivité dans les grands magasins Printemps de Paris Haussmann, Parly, Lille, Rouen, Nancy, Toulon, Marseille la Valentine, Marseille les Terrasses du Port. Et ici

 

 « Au fond, je ne crée pas des parfums, je fabrique des souvenirs. » Jean-Michel Duriez

 

Claudie V.

0 Commentaires