Menu & Search
Joël Robuchon le chef le plus étoilé du monde s’est éteint à l’âge de 73 ans

Joël Robuchon le chef le plus étoilé du monde s’est éteint à l’âge de 73 ans

L’univers de la gastronomie est en deuil. Le 6 août dernier, Joël Robuchon, le chef le plus étoilé du monde s’est éteint à l’âge de 73 ans. Le Figaro a annoncé le départ de cette légende gastronomique, une information qui a été ensuite confirmée par le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux sur Twitter. « Joël Robuchon, chef visionnaire et le plus étoilé du monde nous quitte aujourd’hui. De Paris à Shaghai, son savoir-faire érigé en art a fait rayonner la gastronomie française et continuera d’inspirer la jeune génération de chefs ». Ce chef a en effet été le plus étoilé au monde au « Guide gastronomique Michelin » car les 32 étoiles dont cinq fois trois étoiles qu’il a décroché ont fait de lui un chef de prestige dans le domaine de la gastronomie.

Le chef succombe suite à un cancer du pancréas

Le chef Joël Robuchon était victime d’une tumeur au pancréas et a subi une opération il y a plus d’un an et demie. Il a d’ailleurs été obligé de suivre un régime sans graisses ni sucres. Et à cause de sa maladie, le chef a apparemment cédé très discrètement ses établissements à un fonds d’investissements sis en Angleterre et au Luxembourg.

Pourtant, au printemps, cette légende gastronomique a ouvert les portes d’un salon de thé à Paris, faisant aussi office de pâtisserie et de bar à saké. Connu pour sa passion de la culture nippone où il était titulaire de plus de sept étoiles Michelin, Joël Robuchon s’est rapproché d’un producteur de grands sakés Dassai, notamment Hiroshi Sakurai, pour concrétiser ce dernier projet.

Malgré sa maladie, l’activité de ce chef de renom n’a jamais cessé d’évoluer dans le secteur. L’an dernier, Joël Robuchon a également ouvert des Ateliers Joël Robuchon à New York et à Miami, et avant qu’il ne parte, il s’est encore concentré dans son projet d’ouverture des Restaurants Joël Robuchon à New York et à Macao, avec un Atelier à Genève.

D’ailleurs, ce chef est resté ambitieux même en étant malade, car ses projets ne sont pas arrêtés là. Il comptait opérer un retour aux sources dans ses terres natales poitevines en 2019 pour ouvrir un Institut International Joël Robuchon, une école de cuisine haut de gamme, liée à l’Ecole de prestige hôtelière de Lausanne.

Le parcours de ce chef le plus étoilé du monde restera à jamais gravé dans l’histoire. En plus de son record d’étoiles, Joël Robuchon a également imposé sa marque avec sa fameuse purée de pommes de terre. En 1990, le Gault & Millau l’a désigné comme le sacré « Cuisinier du siècle ».

 

Un parcours long dans le monde de la gastronomie

Né le 7 avril 1945 à Poitiers, Joël Robuchon avait pour objectif de devenir prêtre à l’âge de 12 ans. Mais c’est en participant à la préparation des repas au séminaire qu’il découvre sa passion pour la cuisine. C’est en 1960 qu’il a franchi le pas dans l’univers. Il s’est formé pour devenir cuisinier-pâtissier auprès du chef Robert Auton, avant de devenir Compagnon du tour de France des Devoirs unis à 21 ans.

En 1974, il commence sa carrière de chef à la tête du Concorde Lafayette à Paris. C’est après avoir été nommé « Meilleur ouvrier de France » que ce dernier devient le chef cuisinier à l’Hôtel Niko en 1978. C’est à ce moment qu’il détient ses deux premières étoiles au Michelin.

Il quitte le monde de la restauration de la haute gastronomie et des plats sophistiqués à l’âge de 51 ans pour se concentrer sur des bars à tapas qui lui a mené vers le concept d’Atelier.

 

Patrick.K

0 Commentaires