so-spa

Fin XIXème, Trouville était considérée comme « Reine des Plages » avant d’être submergée  par le flot de notoriété de Deauville, grâce à ses courses, son casino… Pourtant le prestigieux casino de Trouville et ses « Bains Chauds » attenant offraient un charme fou, un peu désuet. De 1937 à 1957, les Bains Chauds se transformèrent en musée de la ville avant que la société des Cures Marines de Trouville  ne s’y installe en 1959.

Un beau rêve vite envolé car le nouveau propriétaire entré en 1998 ne put faire face aux investissements de travaux pour mise en conformité. La résurrection tant attendue est venue en 2015 grâce au groupe Accor et à sa collection M Gallery et Thalassa Sea & Spa, qu’a choisi l’architecte designer Jean-Philippe Nuel pour inventer de nouvelles Cures Marines et un hôtel hyper chic d’une modernité éblouissante.

hall2

Logé dans l’aile droite du Casino et tourné vers la mer, l’hôtel a choisi les couleurs douces (gris, beige et tons de sable) et la luminosité est encore plus frappante dans le bar aux très hauts plafonds miroirs, qui fait penser à une salle de bal contemporaine. Ambiance vraiment glamour dans ce cinq étoiles de 103 chambres dont 6 suites, qui ne manquent pas de charme avec les fresques et les photos de l’époque début de siècle. Sobriété et élégance absolue avec le parquet stratifié, les voilages blancs  et le magnifique hublot entre la salle de bains et la chambre pour créer un puits de lumière et qui se ferme par un écran de cinéma ! « Un homme, une femme … » n’est pas loin et l’on nage dans un cocon car les matières précieuses (lin glacé, mat et satin) habillent la chambre spacieuse. Très belle salle de bains avec double vasque, douche et baignoire séparées.

bedroom2

Mais les Cures Marines, ce sont surtout la néo-thalasso, très proche du concept de spa, pratiquée sur deux étages autour des photos des premiers bains de Trouville. Des soins assurés avec l’eau de la Manche dans les 32 cabines sur 2500 m², où le modelage californien et le rituel oriental sont particulièrement bien assurés. Avant de profiter de deux bassins intérieurs d’eau de mer avec jets et tourbillons. Après que reste-il pour être heureux ? De s’attabler au « 1912 » (date de création des Cures Marines) dans la salle très chic du rez-de-chaussée sous de hauts plafonds et derrière d’immenses baies vitrées, donnant sur une terrasse en teck, face à la mer ou en mezzanine plus intime. La résurrection vient peut-être aussi des cuisines car l’arrivée récente du chef Johan Thyriot laisse prévoir des émotions à table. Son expérience de trois ans à la tête du restaurant Bras Toya au Japon, lui permis de développer une cuisine d’auteur et d’exploiter sa passion pour les herbes et les poivres rares. A suivre (menus : 40 € au déjeuner, plat + entrée ou dessert, 55 € et 79 € autour de la Saint-Jacques).

piscine2

  • 2 Piscines intérieures
  • Restaurant
  • Spa de 2500 m²
  • General Manager : Emile Viciana
  • Prix : à partir 220 €
  • Boulevard de la Cahotte. 14360 Trouville sur Mer
  • Tel : +33 (0)2 31 14 42 80
  • lescuresmarines.com
  • Cadeau de bienvenue par le Désir Rêve d’Hôtels : Une coupe de champagne par personne au bar de l’Hôtel.

Roland Escaig