Menu & Search
La maison Courbet dévoile sa toute première ligne conçue avec les premiers diamants français

La maison Courbet dévoile sa toute première ligne conçue avec les premiers diamants français

Les premiers diamants made in France débarquent sur le marché de la Haute Joaillerie à travers les pièces de la première ligne de la jeune maison Courbet. Une innovation d’exception mettant en avant le savoir-faire exclusif Français. C’est après avoir exploité le diamant de synthèse que la griffe s’est concentrée sur la réalisation et la conception de pièces de joaillerie basées sur des diamants Français. La nouvelle collection a été baptisée Pont des Arts, et prouve une fois de plus que la maison reste en quête d’innovation et d’amélioration constante. Focus sur cette nouvelle ligne de bijoux haut de gamme !

Une innovation révolutionnaire

Il faut rappeler que la Maison Courbet vient récemment de lancer sa collection modulable et contemporaine mettant en valeur le diamant de synthèse. Mais la griffe n’a pas attendu longtemps pour dévoiler le fruit de ses recherches et de sa créativité, entièrement conçu autour de diamants élevés en France.

Depuis sa création, Courbet s’est toujours procuré ses matières auprès des laboratoires basés en Russie ou aux USA. Mais pour mieux progresser et pour répondre au mieux aux conditions environnementales, la marque a eu pour ambition de miser sur un approvisionnement en circuit court. Ainsi, la maison s’est rapprochée de la scientifique Alix Gicquel, qui dirige la firme Diam Concept, experte dans le diamant de culture. Il faut noter que ce laboratoire est implanté dans la capitale française et qu’il est rattaché au CNRS. La procédure pour le développement d’un diamant prend entre quatre et six semaines, et cela est assuré par des énergies propres. Ce processus permet de réduire considérablement l’empreinte de carbone. En effet, d’après un rapport que la Diamond Producers Association a dévoilé récemment, la culture d’une pierre d’un carat ne génère que 50kg de CO2, soit moins d’un tiers de celle d’un diamant de mine de la même taille. Si le temps nécessaire pour faire grandir un diamant augmente avec la taille du diamant à produire, le CNRS arrive tout de même à livrer de 80 à 100 pierres à la fois. Ils comptent atteindre 2000 diamants par fournée dans les années à venir, et se concentrer sur la production de diamants de couleur.

La collection capsule Pont des Arts

La maison Courbet a tenu à poursuivre son chemin vers la création de pièces de joaillerie plus responsable et plus transparente. Aujourd’hui, elle compte prouver son intérêt à respecter son engagement envers l’environnement en dévoilant cette nouvelle collection capsule baptisée Pont des Arts. Bague, boucles d’oreilles, collier, et bracelet sont au rendez-vous.

Les pièces de cette nouvelle ligne sont disponibles sur commande. Et chacune d’elles mêle le diamant de culture Français à l’or recyclé, provenant de déchets de l’industrie ou de l’électronique. Pour ce qui est du design, il a été assuré par la co-fondatrice et directrice artistique de la maison, Marie-Ann Wachtmeister. La maison a souhaité rendre hommage à la capitale à travers la structure du bijou. Les cadenas et croissillons évoquent l’architecture et les détails de la passerelle parisienne. Au dos du cadenas, on peut distinguer une ouverture en forme de tour Eiffel qui laisse pénétrer la lumière pour éclairer le diamant. De part et d’autre, on peut voir les initiales gravées des amoureux pour refléter l’Hexagone, Paris et l’amour. Le C et le O représentant les deux premières lettres de la maison Courbet, mais aussi de lettres qui évoquent l’idée de l’union dans les mots, comme dans coopération, connexion, ou cohésion…

Selon Manul Mallen, il est crucial pour la maison d’agir doucement mais efficacement pour créer des pièces n’ayant aucun impact ni sur les êtres humains, ni sur la planète. Et la maison semble être sur la bonne voie.

 

Patrick.K
Retrouvez les actualités Luxe Infinity Joaillerie

0 Commentaires