Le George V décroche deux titres du prix de l’excellence gastronomique du guide Lebey

C’est le dimanche 25 mars dernier que le palmarès du guide Lebey a été annoncé officiellement. Mais qui a donc eu l’honneur de décrocher le Prix de l’excellence gastronomique grâce à ces nouvelles recettes exceptionnelles ? George V avec David Bizet, le chef de l’Orangerie et Maxime Frédéric, le nouveau chef pâtissier de l’établissement a réussi à convaincre les jurys grâce à la succulence exceptionnelle de ses recettes concoctées avec soin.

David Bizet a su séduire les jurys

Une dégustation a été organisée au mois de février dernier afin que les jurys du guide Lebey puissent goûter et juger plusieurs créations culinaires préparées par différents chefs. Les recettes concoctées par le chef du palace Goerge V, David Bizet, n’ont pas pu passer inaperçu devant les jurys. En effet, la saveur des plats de David Bizet a émerveillé les papilles du jury. L’an dernier, la toque discrète avec sa poulette du Perche a déjà connu un énorme succès et a d’ailleurs été nommée meilleur plat de viande. Et une fois de plus, en 2018, David Bizet assure dès l’entrée avec la « bécasse de la mer, concentré torréfié, butternut » pour tenter de sortir vainqueur du concours.

Mais ce n’est pas tout car grâce au savoir-faire du nouveau chef pâtissier du restaurant, Maxime Frédéric, le meilleur dessert de l’année a également été attribué à l’établissement. Ce pâtissier est venu remplacer le chef normand pour représenter les couleurs du Four Seasons. Depuis son intégration en août 2017, Maxime Frédéric a su s’imposer rapidement dans l’établissement et son dessert signature du chef connaît une belle réussite. Il s’agit de sa fleur de vacherin proposé en différentes déclinaisons selon la saison. C’est d’ailleurs grâce à cette fameuse recette que Maxime Frédéric a réussi à stupéfier le jury. Ce qui lui a permis de décrocher ce titre d’honneur. Cela a donc prouvé que la cuisine de palace s’améliore davantage pour une expérience gustative exceptionnelle.

Le palmarès de l’excellence gastronomique selon le guide Lebey

Le jury a été séduit par « Le foie gras fumé, mangue, réduction de fond de veau et vinaigre balsamique », concocté par Keita Kitamura du restaurant ERH et lui a attribué le prix de la meilleure entrée du concours.

Le prix du meilleur poisson ou crustacé revient à Four Seasons Gearge V grâce à sa préparation culinaire succulente qui n’est autre que « la Bécasse de la mer, concentré torréfié, butternut », cuisiné par David Bizet.

Bruno Laporte du restaurant Kitchen Ter(re) décroche quant à lui le prix de la meilleure volaille avec les « Coquillettes, poulette Cour d’Armoise laquée, miso, harissa, citron Meyer ».

Le restaurant Gabriel/La Réserve de Paris fut récompensé pour la meilleure viande avec le « Cochon de lait de burgos croustillant, mangue et chou fermenté ».

Et encore une fois, Four Seasons George V décroche le meilleur dessert avec la « Fleur de vacherin » de Maxime Frédéric.

Le prix du meilleur dessert au chocolat a été attribué au restaurant Le Baudelaire de l’Hôtel Le Burgundy grâce au « Chocolat Macaé, meringue cacao, crémeux, feuilles croquantes, glaces » de Pascal Hainigue.

Tandis que le meilleur dessert au café élu par le jury est le « Café bois de rose » de Jean Lachenal du restaurant Lasserre.

La carte des vins a également été jugée par le jury. Et le prix de la meilleure carte des vins revient au restaurant Les Climats sis à Paris 7ème.

Enfin, pour le prix de la meilleure première installation, le jury a hésité et a fini par choisir deux restaurants en ex aequo, notamment Noam Gedalof du restaurant Comice à Paris 16 et à Yoshinori Morié du restaurant Yoshinori à Paris 6.

 

 

Quentin