Menu & Search
Fauchon Paris « Minuit » l’heure de la gourmandise

Fauchon Paris « Minuit » l’heure de la gourmandise

Pour les fêtes de fin d’année, Fauchon met les pendules à l’heure, sous le signe des étoiles. De la table au sapin, une avalanche de plats savoureux et de cadeaux hauts en couleurs, pour des agapes réussies.

En cette fin d’année 2017, les boutiques, les décors et les recettes de la maison Fauchon s’habillent d’une matière dichroïque, scintillante et irisée, mouvante selon l’angle de vue. Toujours la même, toujours changeante, comme un résumé de la marque Fauchon. Les tons sont clairs, oscillant entre le bleu et le gris, l’atmosphère est à la fois festive et réconfortante.

La fête se vit en famille, entre amis, sans ostentation, dans la simplicité et l’excellence.

Une occasion pour Fauchon, toujours jeune à 130 ans et des poussières (d’étoiles), de réaffirmer le savoir-faire de ses équipes en cuisine, à pied d’œuvre tous les jours pour travailler des produits frais choisis avec soin et exigence. Invisibles à l’œil des clients, les brigades s’activent pourtant en coulisses, pour mitonner les classiques comme les nouveautés.

 

Une histoire Made in F (F pour France et Fauchon) qui s’inscrit plus que jamais dans le temps après la réouverture fin 2016 de la boutique du numéro 30, totalement relookée et repensée, avec un parcours gourmand, de l’entrée au dessert.

En 2018, la Place de la Madeleine à Paris, verra l’ouverture exceptionnelle d’un hôtel cinq étoiles avec son Café FAUCHON réinventé.

 

SEBASTIEN MONCEAUX, CHEF DES CUISINES FAUCHON

Sébastien Monceaux – © Guillaume Czerw/Agent Mel

Passionné de père en fils par la gastronomie, Sébastien Monceaux est issu d’une famille d’artisans boucher-charcutier au Mans. Il sortait de huit ans auprès de Philippe Renard au Lutetia lorsqu’il a poussé la porte de chez Fauchon, le 16 novembre 2005. À 39 ans, voici maintenant douze années qu’il en dirige les Cuisines. Attiré par la célèbre maison française qu’il décrit comme envoûtante, il a très vite trouvé sa place, épaulé par Jean-Pierre Clément, chef historique aux plus de 40 ans de maison.

Dans l’ambiance familiale d’un groupe à taille humaine, il a su imposer sa rigueur dans le travail et le sourcing.

« Je suis un homme de labo, confie celui qui n’est jamais le dernier à mettre la main à la pâte. J’aime toucher le produit et ne pas trop m’exhiber. »

Influencé par ses voyages, il revendique une cuisine légère, pleine de vivacité, herbacée et épicée. Il travaille le poivre comme personne, blanc sans cuisson, noir avec cuisson. Pour la collection « Minuit », il a voulu revenir aux fondamentaux.

« Je suis parti sur l’idée de partage, précise-t-il. Je voulais réunir les gens autour de la table, remettre le produit au centre et susciter la discussion. Les motifs étoilés et les finitions scintillantes apportent le côté festif indispensable. »

Animé par le sens du beau et du bon, il est loin d’avoir exploré tous les recoins de son imagination fertile. Comme Fauchon, Sébastien Monceaux s’inscrit dans le long terme.

 

LES 3 OEUFS TOQUÉS
Ces amuse-bouches résument tout l’esprit des créations Fauchon pour les fêtes : on remet les produits au centre de la table, on déguste, on partage, on échange…

L’œuf toqué argenté est d’une belle fraîcheur avec sa chair de crabe à la mayonnaise ciboulette, gingembre et écorces de citron, ses fines brunoises de pommes vertes et de carottes des sables, son œuf dur haché, ses amandes torréfiées effilées et son décor iodé d’œufs de saumon.

Dans l’œuf toqué noir, on trouve une royale de foie gras de canard français, une fine brunoise d’artichaut et de délicates brisures de truffe noire du Périgord Tuber melanosporum.

Enfin, l’œuf toqué doré mêle subtilement une fine brunoise croquante de courgettes, un œuf dur mimosa lié à une crème épaisse normande au wasabi, le tout surmonté par des grains de caviar Baeri.

Chaque œuf est un concentré de saveurs qui se révèlent au fil des bouchées.

Une mise en appétit festive et raffinée.

Œuf toqué argenté : 10 € – Œuf toqué noir : 13 € – Œuf toqué doré : 14 €

 

LES 3 BÛCHES SALÉES DE NOËL
Clin d’œil au dessert traditionnel de Noël. Ces trois bûches sont en fait des aspics, des plats cuisinés chauds mais servis froids, dans la plus grande tradition de la gastronomie française.

Sur une base de biscuit amande Joconde et de légumes croquants, on décline les ingrédients d’exception signés Fauchon, saumon et crème au thé au jasmin fumé ; homard et Saint Jacques, estragon et basilic ; volaille de Challans, foie gras de canard, artichaut et gelée d’herbes.

Part individuelle 12 € (proposées également pour 4 et 6 personnes)

 

LE DAMIER VOLAILLE TRUFFE
Ce pâté en croûte est une madeleine de Proust pour Sébastien Monceaux, Chef des Cuisines Fauchon. Un pâté en croûte graphique composé d’une pâte à Koulibiac maison, d’une farce fine de volaille de Challans maturée 24 à 48 heures dans une garniture aromatique, d’un damier de filet de canette et filet de poulet de foie gras de canard, de truffe noire du Périgord Tuber Melanosporum. C’est aussi beau que bon.

Part individuelle 20 € – Le Kg : 100 €

 

TERRINE DE FOIE GRAS
Un incontournable chez Fauchon, dans un contenant créé en 2014 et réédité par les ateliers des Manufactures Royales de Lunéville. Cette terrine en faïence fine, émaillée en noir et décorée à la main à la feuille d’or, cache un foie gras de canard truffé à 5 % de truffe noire Tuber Melanosporum du Périgord. Les mots sont inutiles, place à la dégustation.

Terrine série limitée 200 g : 140 €

 

BÛCHE DE NOËL
Pour sa première bûche Fauchon, François Daubinet, Chef pâtissier chez Fauchon, a décidé de jouer l’audace. Par les saveurs mais aussi par la forme : une bûche disposée au cœur d’ une écorce en chocolat magenta, brillant à l’intérieur, blanc nacré, texturé et griffé à l’extérieur.

Un tour de force technique pour un gâteau de 6/8 personnes qui se décline aussi en desserts individuels. À l’intérieur, la passion pour la Polynésie du jeune homme au bras tatoué, s’affirme dans une crème onctueuse à la vanille de Tahiti. À cela s’ajoutent un crémeux aux baies de genièvre, un pain de Gênes imbibé d’un léger sirop au citron et au gin, une compotée de kumquat et un croustillant aux amandes.

En décor, de petites billes trompe l’œil de gelée vanille et genièvre, et de jolis segments de kumquat confits confèrent à l’ensemble, grâce au reflet de l’écorce magenta, une teinte rose irisée.

La thématique Minuit jusqu’au dessert !

6/8 personnes : 120 € – Part individuelle : 12 €

 

COFFRET D’EXCEPTION « CAVIAR »
Pour les fêtes de fin d’année, Fauchon a sollicité une grande maison française, Lalique, pour une collaboration au sommet de l’excellence. Fauchon associe son caviar d’exception « Osciètre Gold » issu de l’esturgeon du Danube, à l’élégance de la coupe à caviar Lalique. Le raffinement par excellence!
Coupe à Caviar Lalique : 3 100 € – Caviar Osciètre Gold Fauchon : à partir de 100 €/les 30 g

 

FAUCHON
30, Place de la Madeleine,
Paris 8ème
Tél. 01 70 39 38 00

 

 

 Claudie V.

0 Commentaires