Menu & Search
Doublet décroche le prix LVMH 2018 pour les Jeunes Créateurs de Mode

Doublet décroche le prix LVMH 2018 pour les Jeunes Créateurs de Mode

Le label Doublet du Japonais Masayuki Ino a décroché le prestigieux prix LVMH suite à la finale de la cinquième édition pour les Jeunes Créateurs de Mode. L’événement s’est déroulé le mercredi 6 juin à la Fondation Louis Vuitton à Paris où la délibération a été effectuée par les membres du jurys dont Jonathan Anderson, Maria Grazia Chiuri, Nicolas Ghesquière, Marc Jacobs, Karl Legerfeld, Clare Waight Keller, Humberto Leon, Delphine Arnault, Carol Lim, Jean-Paul Claverie et Sidney Toledano. Parmi les 1300 candidatures reçues, 20 demi-finalistes se sont affrontés pour ne laisser place qu’à neuf candidats pour la finale. Doublet en sort lauréat !

« Nous avons été impressionnés par l’ingéniosité contemporaine qui émane de ses créations, une vision urbaine empreinte de sportswear racé et ludique » a exprimé Delphine Arnault, directrice générale adjointe de Louis Vuitton.

 

Le prix très convoité revient à Doublet

Après avoir affronté huit autres candidats en finale, le label streetwear Doublet du créateur japonais Masayuki Ino, fondé en 2012, a remporté le grand prix tant convoité LVMH pour cette cinquième édition. À titre de rappel, le concours a récompensé un jeune créateur de talent depuis 2014 et le créateur japonais succède à la Française Marine Serre, lauréate du prix LVMH de l’année dernière, qui a d’ailleurs franchi le pas vers la Fashion Week de Paris cette année. Cette dernière a expliqué à l’AFP que : « Si je n’avais pas eu le prix, j’aurais évolué beaucoup moins vite … Cela m’a permis d’aller au bout de ce que j’avais vraiment envie de faire, c’est-à-dire de faire une collection entière, un show…».

Le créateur japonais de 38 ans a su séduire et attirer l’attention des membres du jury et après ses 6 ans d’existence, il s’est vu récompensé d’une bourse de 300 000 euros avec une année durant laquelle il sera accompagné par une équipe de LVMH pour donner de l’élan à son entreprise à travers plusieurs domaines.

Le trophée que Doublet a décroché a été réalisé par Jean-Michel Othoniel et a été offert au jeune créateur par les mains d’Emma Stone. « Humour, étrangeté et confort » telle est la manière dont le créateur a décrit son travail après la cérémonie. « La raison pour laquelle il a gagné l’innovation » explique le directeur de la création de Loewe, Jonathan Andreson. Et Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de Dior a ajouté que ; « Il a une vision globale ». On a pu voir des créations extraordinaires telles que les chemises hawaïennes flamboyantes en matière plastique, ou encore les blousons Teddys étincelants aux couleurs pastel et des bermudas à porter avec des chaussettes fluo et des sandales.

Masayuki Ino n’est pas l’unique candidat à avoir décroché un prix

Le créateur japonais n’est pas le seul à avoir décroché un prix durant cette cinquième édition pour les Jeunes Créateurs. En effet, le Sud-Coréen Rok Hwang de la marque Rokh, âgé de 33 ans, a également reçu un prix spécial de la part des jurys. Il s’est vu récompensé de 150 000 euros. Il est à rappeler qu’avant de se concentrer sur sa propre marque, ce styliste a travaillé au sein de Céline auprès de la directrice artistique Phoebe Philo.

Parmi plus de 650 candidats, trois étudiants très chanceux ont également eu l’opportunité de rejoindre les studios des maisons Givenchy, Céline et Louis Vuitton. Il s’agit notamment d’Archie M. Alled-Martinez diplômé de Central Saint Martins, de Maya Chantout de l’Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne et Scylia Chevaux de l’Accademia Costume & Moda.

 

 

Quentin

0 Commentaires