Menu & Search
La collection « Masters » Jeff Koons et Louis Vuitton, la collaboration des grands maîtres  

La collection « Masters » Jeff Koons et Louis Vuitton, la collaboration des grands maîtres  

 

La luxueuse maison Louis Vuitton a dévoilé ce 11 avril sa collaboration avec Jeff Koons. C’est au travers d’une vidéo de présentation présentée lors d’un dîner au Louvre organisé par LVMH regroupant 200 personnalités du monde de l’art et de la culture, que les deux personnalités y dévoilent leur nouvelle collection.

 

Un clip sur un son deep house où les œuvres des grands maîtres sont animées au rythme de la musique.

La présentation est claire, les créations des grands peintres seront repris par l’artiste, retravaillées pour la prestigieuse marque de maroquinerie un paysage, un portrait, une scène d’amour, une scène de jeu, une scène de chasse.

 

Not missed, Jeff Koons s’emparent des œuvres et les conjuguent à sa sauce, impertinente et no limit. Equivalent des produits dérivés des shop de musées, la qualité et la recherche artistique en plus. Mais ce n’est pas tout, à l’intérieur de chaque sac, des lectures en lettres dorées, la biographie du peintre, des explications sur le tableau, une biographie de Koons ainsi que la mention du musée où l’oeuvre est exposée.

 

Louis Vuitton s’était déjà associé au designer Stephen Sprouse ; avant de collaborer avec de très prestigieuses signatures comme Takashi Murakami, Richard Prince et Yayoi Kusama. Or seul Jeff Koons s’est permis de changer la signature de la maison pour y apposer son célèbre lapin.

Loin des toiles monogrammées de Louis Vuitton, les œuvres décorent maroquinerie et bagages, les signatures des maîtres sont ostentatoirement mis en avant par des lettres dorées. Jeff Koons a également redessiné les fleurs, les étoiles et les initiales du fameux monogramme qui sertit les célèbres sacs de la marque.

Un mélange subtile de glamour et d’ironie, réelle signature du plasticien. On y retrouve tout l’aspect provocateur Made in Koons, que beaucoup comparent à celui de Marcel Duchamp.

Si certains ont perçus son art comme Kitsh, l’artiste s’en défend « Mon œuvre est à l’opposé : elle est libératrice du jugement. Je suis fier de faire un art qui n’intimide pas le public. » La collaboration avec la prestigieuse marque en est d’autant plus intéressante, les deux figures influentes jouent à l’accessibilité des images entre luxe et non-luxe.
Cette collaboration est un rappel à la grande série de l’artiste « Gazing Ball Paintings » où il reprend une quarantaine tableaux sur lesquels il a placé des boules réfléchissantes bleue permettant de projeter le spectateur dans le même espace visuel que l’œuvre.

 

La création de Koons et de Louis Vuitton est aussi une bonne raison d’aller voir ou découvrir la version originale, une aubaine pour les cinq musés associés au projet.

 

Loin d’être une collection capsule ou une collaboration inédite, l’échange entre les deux personnalités de l’art et de la mode devrait encore continuer encore un long moment.

La collection « Masters » est prévue pour le 28 avril prochain dans les 450 boutiques du réseau Louis Vuitton.

Les œuvres à (re)découvrir:
« La Joconde » de Léonoard de Vinci »La chasse au tigre » de Rubens, « La Gimblette » de Fragonard , « Champ de blé avec cyprès » de Van Gogh et « Mars, Vénus et Cupidon » du Titien.

 

 

 

Marie C

 

 

 

0 Commentaires