Une pièce incontournable et une des plus mythiques de la maison de luxe Hermès, c’est le sac Kelly.

Né d’une inspiration de la grâce d’une princesse et d’un sellier, ce classique indémodable a su garder sa notoriété durant des années, et ce, jusqu’à aujourd’hui.
Il plaît davantage aux adeptes de la mode et ne laisse aucune femme indifférente. Revoyons l’histoire de cet accessoire emblématique d’Hermès.

Le flashback sur le sac mythique Kelly d’Hermès
Thierry Hermès, créateur de la maison de luxe a dévoilé en 1892 le sac « Haut à Courroies ».

Ce grand sac en cuir a été originellement réservé aux cavaliers pour faciliter le transport des différents équipements équestres. C’est en 1935 que Robert Dumas-Hermès, le sellier, a décidé de revisiter le sac et de miser sur une plus petite dimension et une coupe plus féminine. Le sac a commencé à connaître son succès et a pris le nom de « Sac à Dépêche ».

Mais son histoire ne s’arrête pas là, car lorsque la princesse Grace Kelly a voulu cacher sa grossesse avec son sac Hermès en 1958, cela a été immortalisé. Ce cliché fut alors le tour de la une des magazines et cela a engendré des impacts très positifs sur la marque. Les frères Dumas-Hermès se sont donc mis d’accord pour changer le nom du sac et le baptiser « Kelly ».

 

Le sac Kelly, le fruit d’un savoir-faire de prestige
La fermeture avec ses deux courroies en cuir et son petit cadenas caractérisent ce sac emblématique Kelly d’Hermès. Disponible sur plusieurs coloris et une vingtaine de matières, le cuir reste cependant la vedette. Les dimensions du sac sont également variables pour permettre aux amateurs de l’accessoire de choisir celui qui correspond au mieux à ses besoins. On peut distinguer huit tailles de sac, avec une largeur pouvant aller de 15 à 50 cm. Une bandoulière amovible vient rejoindre la ligne à partir des années 60.

Pour disposer d’un Kelly neuf, il faudra rester patient et attendre en moyenne 3 à 4 années. Ce sac mythique est fabriqué avec l’usage de matières haut de gamme et noble telles que l’agneau, le crocodile, l’autruche, le veau grainé ou le taurillon Clémence. Mais derrière le design exceptionnel de ce sac Kelly se cache un savoir-faire unique et un travail minutieux. Un sac requière 20 h de travail manuel soigneux et minutieux d’un seul artisan avec des coutures en fil de lin. Chaque sac est doté d’un poinçon indiquant l’année de fabrication, l’atelier et l’artisan qui s’est chargé de la réalisation.

 

Kelly sur plusieurs déclinaisons
Pour promouvoir ce sac emblématique d’Hermès, certains grands distributeurs ont créé des déclinaisons originales. Le grand public a pu être émerveillé par un Kelly en chocolat, en plexiglas, brodé par Lesage ou une version géante du sac avec 4 m de hauteur et 1 m de largeur.

Jean-Paul Gaultier, directeur artistique de la maison de luxe a développé la ligne et a mis sur le marché des pochettes Mini pochette Kelly et Kelly long. Mais la marque ne s’arrête pas là et poursuit avec une déclinaison en portefeuille, en sac seau, le So Kelly ou encore le sac Toolbox.

En 10 ans, le sac Kelly a vu son prix multiplié par 3,5. Ce sac est affectionné tant par les françaises pour symboliser l’art de vivre, que par toutes les femmes du monde. Durant des ventes aux enchères, le prix du sac a même connu une augmentation de 250% entre 2004 et 2014. Et l’autre it-bag Birkin de la maison Hermès a également fait des ravages pour représenter plus d’un tiers des ventes.

Quentin