Menu & Search
Balmain Army : trois nouvelles ambassadrices virtuelles

Balmain Army : trois nouvelles ambassadrices virtuelles

Le directeur artistique de Balmain, Olivier Rousteing, a recruté trois nouvelles égéries uniques en leur genre. Un nouveau concept original et inédit car il s’agit ici d’ambassadrices virtuelles, soit des mannequins CGI (Computer-generated imagery). Elles représenteront les futures collections de la maison française. La maison a attribué un nom à chacune de ces modèles, notamment Margot, Shudu et Zhi. Ces trois nouvelles ambassadrices de la maison prêteront donc leurs traits dans les campagnes publicitaires des collections de la griffe. Une stratégie qui permet de toucher facilement les cibles et d’attirer l’attention du public. D’autant plus que Shudu est une des influenceuses virtuelles les plus connues.

Une innovation continuelle pour la maison Balmain

Depuis qu’Olivier Rousteing a pris les rênes de la maison de couture française en 2011, en tant que directeur artistique, Balmain n’a cessé d’évoluer en termes d’innovation. En effet, ce dernier a su renforcer la renommée de la maison à travers ses collections ou via les réseaux sociaux. Toujours en quête d’amélioration et de perfection, il a aujourd’hui lancé la première Balmain Army virtuelle. Une fois de plus, il tient à faire preuve de sa créativité et de son imagination qui n’a pas de limite pour améliorer l’image de la maison. Olivier Rousteing reste très attentif aux dernières technologies pour y adapter sa stratégie.

Margot, Shudu et Zhi

Trois nouvelles égéries qui ont fait le buzz

Les trois nouvelles muses de Balmain, nommées Margot, Shudu et Zhi ont très vite fait le buzz sur la toile et ont immédiatement captivé l’attention des fans. Ces dernières se feront certainement plusieurs abonnés sur Instagram. Pour réaliser ce projet ambitieux qui a connu un grand succès, Olivier Rousteing s’est rapproché du célèbre photographe Cameron-James Wilson. Ce dernier n’est autre que le créateur de la top-modèle de synthèse Shudu. Il est à noter que Shudu est une des plus célèbres dans le monde des influenceuses et du mannequinat. Avec plus de 139 000 abonnés sur Instagram, Shudu a pris son élan depuis qu’elle est devenue l’égérie de Fenty Beauty, la marque de la chanteuse américaine Rihanna.

Olivier Rousteing a d’ailleurs expliqué que « Nous nous sommes adressés à Cameron-James Wilson en lui proposant de nous aider à lever une nouvelle Balmain Army, alternative et virtuelle. Qui compléterait et refléterait le sublime mélange, l’assurance et cette soif inspirante d’explorer et de s’envoler pour de nouveaux mondes que l’on trouve déjà dans notre armée actuelle ».

Shudu a aujourd’hui rejoint Margot et Zhi pour devenir l’une des trois premiers membres de la Balmain Army virtuelle. Cette nouvelle armée de synthèse s’appuie sur les mêmes particularités que la Balmain Army classique dont la diversité, une valeur à laquelle le directeur artistique tient énormément, la confiance en soi, l’audace et le pouvoir. Les trois égéries virtuelles de Balmain Army ont donc prêté leurs traits pour promouvoir les nouveaux sacs Bbox de la maison.

Il faut donc s’attendre à voir Margot, Shudu et Zhi incarner d’autres collections de la maison dans un futur proche. Et attendons de voir si la griffe française choisira des mannequins en chair et en os ou ses hologrammes pour porter ses créations durant ses prochains défilés.

Ce nouveau concept basé sur la nouvelle technologie est une méthode inédite et innovante qui permet de lancer des campagnes publicitaires efficaces et performantes. Cette stratégie coïncide en effet aux habitudes du public qui évoluent avec le temps et permet d’attirer l’attention avec efficacité. Mais cela soulève un débat sur les réseaux sociaux. Les mannequins classiques en chair et en os perdront-elles alors leur renommée dans le monde de la mode pour faire place aux hologrammes.

 

Patrick

0 Commentaires